Washington et Séoul ont bien discuté d'un déploiement d'armes nucléaires dans la péninsule coréenne

Washington et Séoul ont bien discuté d'un déploiement d'armes nucléaires dans la péninsule coréenne
Un bombardier américain B-1B et deux avions de chasse F-15 coréens, illustration ©Kamaile Casillas / Reuters
Suivez RT France surTelegram

Le secrétaire d'Etat américain James Mattis a confirmé qu'il avait discuté avec son homologue sud-coréen d'un possible envoi d'armes tactiques nucléaires en Corée du Sud. Mais le chef de la diplomatie n'a pas voulu livrer davantage de détails.

Washington et Séoul n'ont pas complètement renoncé à l'usage d'armes nucléaires contre la Corée du Nord – du moins, l'option d'un envoi d'armes nucléaires «tactiques» de taille limitée à Séoul semble toujours d'actualité. «J'ai dit que nous avions discuté de [cette dernière] option. Mais c'est tout ce que je souhaite dire», a déclaré le secrétaire d'Etat américain à la Défense James Mattis, lors d'une conférence de presse le 18 septembre 2017.

Un journaliste lui rappelle que le ministre sud-coréen de la Défense Song Young-moo avait évoqué début septembre l'utilisation possible de d'armes nucléaires tactiques de moindre charge. Song Young-moo avait alors plaidé pour un redéploiement nucléaire tactique américain. «Nous avons un dialogue ouvert avec nos alliés, quel que soit le sujet qu'ils souhaitent aborder», a répondu James Mattis. «Nous ne sommes pas seulement des amis, nous sommes aussi de fidèles alliés», a-t-il ajouté.

Restant dans le flou, le secrétaire d'Etat américain a toutefois écarté l'idée d'une interception des missiles d'essai nord-coréens. «Ces missiles [nords-coréens] ne nous menacent pas directement [...] En résumé, si les missiles deviennent une menace [...], cela susciterait une réponse différente de notre part», développe-t-il. James Mattis semble maîtriser l'art de ne pas abattre son jeu.

Lire aussi : Des Sud-Coréens manifestent contre le déploiement du système américain THAAD (IMAGES)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix