«Vous êtes pédophile ?» Duterte attaque le chef de la commission philippine des droits de l'homme

«Vous êtes pédophile ?» Duterte attaque le chef de la commission philippine des droits de l'homme© Romeo Ranoco Source: Reuters
Le président des Philippines Rodrigo Duterte

Le président des Philippines s'en est violemment pris au chef de la Commission des droits de l'Homme de son pays, après que ce dernier a vivement critiqué sa guerre contre la drogue, s'inquiétant en particulier de la mort de dizaines d'adolescents.

«[Chito] Gascon, on dirait un pédophile ce fils de p***. Pourquoi aimes-tu tellement les adolescents ? Pourquoi les aime-t-il tant ? En particulier les jeunes garçons. Vous êtes pédophile ? [...] Il est gay ou pédophile ?», a lancé Rodrigo Duterte, dont les propos sont rapportés par le média local Philstar, à l'attention du chef de la Commission des droits de l'Homme, le 16 septembre.

Ce dernier s'était montré très critique à l'égard de la guerre que les autorités philippines ont déclaré aux cartels de la drogue et qui a déjà fait des milliers de morts, dont des dizaines d'adolescents. Il n'en fallait pas plus pour énerver Rodrigo Duterte qui est allé jusqu'à se demander pourquoi Chito Gascon portait autant d'intérêt aux «jeunes garçons». 

«Pourquoi est-ce que ce type est tellement préoccupé par la question des jeunes, en particulier des garçons ? [...] Bien sûr, c'est répugnant. Tu es tellement obsédé par les jeunes hommes. Donc je me demande si tu es pédophile, stupide ou idiot», a poursuivi le président philippin.

Réputé pour son langage particulièrement fleuri, le dirigeant a ensuite reproché à Chito Gascon de ne pas se préoccuper d'autres problèmes dont souffre le pays, l'accusant de servir de pion au Parti libéral.

«Chaque jour à Marawi, il y a des terroristes qui violent des femmes, mais vous ne dites rien. Vous n'avez que "adolescents" à la bouche [...] Vous ne voyez pas qu'il y a d'autres problèmes dans ce pays ?», a ajouté Rodrigo Duterte.

Ces propos interviennent alors que la chambre basse du congrès des Philippines a réduit le budget de la commission des droits de l'homme (CDH) pour 2018. Cette dernière avait demandé 1,72 milliards de pesos (281 000 euros environ) pour l'année à venir, mais le gouvernement ne lui alloué que 1 000 pesos, soit la somme ridicule de 16 euros.

La guerre contre la drogue déclarée par Rodrigo Duterte dans son pays a déjà fait près de 7 000 morts, selon l'ONG Human Rights Watch. 

Lire aussi : «Fille de p*te !» : Duterte incendie une représentante française de l'ONU, Paris hausse le ton

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.