Israël apporte son soutien au référendum d'indépendance du Kurdistan irakien

Israël apporte son soutien au référendum d'indépendance du Kurdistan irakien© Azad Lashkari Source: Reuters
Un homme lisant un magazine intitulé "Israël-Kurde"
Suivez RT France surTelegram

Les déclarations de plusieurs responsables israéliens se sont multipliées ces derniers jours en faveur du référendum kurde pour l'indépendance de leur région. Des propos accueillis avec joie à Erbil, où des drapeaux israéliens ont été aperçus.

Une dizaine de jours avant la date retenue pour l'organisation du référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien, les Kurdes ont découvert un allié de poids dans la région : Israël. «Bien qu'Israël rejette le terrorisme sous quelque forme que ce soit, il soutient les efforts légitimes du peuple kurde à la création d’un Etat», a en effet déclaré le 12 septembre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. 


Cette déclaration a été précédée par la prise de position du ministre de la Justice Ayelet Shaked, ainsi que du vice-chef d'état major de l'armée israélienne, Yaïr Golan, tous deux en faveur de l'indépendance du Kurdistan. 

Le 11 septembre, Ayelet Shaked a ainsi affirmé : «Israël et les pays occidentaux ont un intérêt majeur à la création d'un Etat kurde. [...] Je pense qu'il est temps pour les Etats-Unis de soutenir ce processus.»

Le 10 septembre, Yaïr Golan, répondant à des questions de journalistes lors d'une conférence de presse à Washington, avait affirmé être favorable à la création d'un «grand Kurdistan». «Je pense que les Kurdes sont, par nature, un élément modéré avec une influence positive sur les populations qui les entourent», avait-il ajouté. 


Des drapeaux israéliens flottent à Erbil 

Ces déclarations ont été accueillies avec joie au Kurdistan irakien, où des habitants ont même fait flotter des drapeaux israéliens aux côtés du leur. 


Des photos ont notamment été diffusées sur les réseaux sociaux montrant un véhicule affublé de drapeaux israéliens et kurdes, à Erbil.


Mais l'enthousiasme israélien est loin d'être partagé partout dans la région. Bagdad, Téhéran et Ankara voient en effet dans la création d'un Kurdistan indépendant un facteur de déstabilisation du Moyen-Orient.

Lire aussi : L'indépendance du Kurdistan irakien est une question de temps, selon un général américain

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix