4 morts, 3 millions d'habitants privés d'électricité : Irma ravage la Floride sur fond d'évacuations

4 morts, 3 millions d'habitants privés d'électricité : Irma ravage la Floride sur fond d'évacuations© Stephen Yang Source: Reuters
Le quartier de Brickell à Miami, pris par la montée des eaux

L'ouragan Irma traverse la Floride et se dirige vers le nord de l'Etat. La montée des eaux menace dangereusement la ville de Miami et quatre victimes sont à déplorer tandis que les habitants continuent à évacuer les rues inondées.

Au moins quatre personnes ont été tuées en Floride alors que l'ouragan Irma, qui a déjà dévasté les Antilles, a atteint Miami où 3,5 millions d'habitants sont privés d'électricité. L'état de catastrophe naturelle a été déclaré par le président Donald Trump le 11 septembre.

© Carlos Barria Source: Reuters
Miami inondée à la suite du passage de l'ouragan Irma

La montée des eaux est le principal problème, comme l'a confié Romain à RT France. Cet enseignant français à l'université de Miami a choisi de quitter la ville en voiture avec sa famille 48 heures avant l'arrivée de l'ouragan en direction d'Atlanta : 

Nous avons vu à la télé les eaux se déchaîner et envahir notre rue. Notre quartier de Brickell est submergé.

Ce témoin peut suivre à distance l'évolution de la situation dans son propre logement : «Nous avons vu à la télé les eaux se déchaîner et envahir notre rue. Notre quartier de Brickell est submergé. Les caméras installées dans notre appartement nous montrent un ciel noir en plein jour, et on entend un sifflement d’une stridence inouïe… Une grue s’est effondrée sur un immeuble pas loin de chez nous.»

© Stephen Yang Source: Reuters
Le quartier de Brickell est immergé

Deux officiers de police qui aidaient à l'évacuation d'un centre d'accueil d'urgence ont été tués dans un accident de voiture dans le comté de Hardee, situé entre Miami et Orlando.

Auteur: RT

La troisième victime, dans la région d'Orlando, est également un automobiliste dont le véhicule tout-terrain a percuté un rail de sécurité en pleine intempérie.

Un autre homme est mort lorsqu'il a perdu le contrôle de son véhicule. Le conducteur transportait un générateur électrique dans la région des Everglades au sud-ouest de Miami, selon les services du sheriff cités par la chaîne de télévision américaine ABC.

Auteur: RT France

L'exode

Face à l'arrivée de l'ouragan, des milliers de Floridiens ont décidé de prendre la route, notamment parce qu'ils n'ont pas pu réserver de billets, faute de temps et d'argent, comme l'a expliqué Romain à RT France : «Il y a eu beaucoup de price gouging [une montée subite des prix en fonction de la demande]», avant de préciser qu'il n'y avait pas que l'aviation à recourir à ce genre de techniques commerciales : «Des commerçants ont profité de la détresse des autres pour vendre des packs d'eau à $30 [25 euros]... Mais surtout cette pratique a été constatée sur les sites de billetteries en ligne (vols ou hôtels). Tout est automatisé par des algorithmes et la machine est là pour optimiser les profits.»

Résultat, quand Romain a pensé à revenir en France, il a dû renoncer : «Les vols pour Paris étaient à 4 000 dollars [3 325 euros], on y a réfléchi parce que les vols pour Boston, New York et Montréal étaient tous vendus.»

«Protégez vos familles !»

Finalement, Romain, sa femme et sa fille de trois ans sont montés en voiture, effrayés par les annonces officielles : «Rick Scott, le gouverneur de Floride, n'a pas mâché ses mots à la télévision : "Ce sera un ouragan mortel, nous pouvons reconstruire vos maisons mais pas vos vies. Protégez vos familles !"»

L'ouragan Irma poursuit sa route vers le nord-est. Après la région des Caraïbes où il a fait 27 morts, puis Miami, il a dévasté la ville de Jacksonville où une montée des eaux de 70 centimètres est annoncée.

Bien que la Maison Blanche aie décrété l'état de catastrophe naturelle, les vents sont passés de 260 km/h à 110 km/h. Irma a donc été rétrogradé en tempête tropicale par le Centre national des ouragans américain (NHC).

Pour l'heure, six millions de personnes ont été évacuées de Floride.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.