Crash d'un bombardier stratégique dans l'Extrême-Orient russe

Crash d'un bombardier stratégique dans l'Extrême-Orient russe© RT
Le TU-95 qui s'est écrasé n'a pas fait de victimes.
Suivez RT France surTelegram

Un bombardier de type TU-95 s'est écrasé lors d'un vol d'entrainement, près de Khabarovsk, cinq membres d'équipage ont été retrouvés sains et saufs, deux autres auraient été retrouvés morts, information non encore confirmée.

Parmi l'équipage, cinq membres ont été retrouvés vivants et amenés à l'hôpital pour des examens de contrôle, tandis que les corps de deux autres équipiers auraient été identifiés, cette information n'a cependant pas encore été confirmée.

En savoir plus : Le bilan s'alourdit, en Sibérie : 23 morts dans l'effondrement d'un bâtiment militaire

«Il n'y avait pas de munitions à bord. L'avion s'est écrasé dans une zone désertique, aucun bâtiment au sol n'a été détruit», a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué. La cause du crash pourrait être la panne de trois turbo-générateurs (des unités de puissance dédiées à l'alimentation de l'appareil).

Un avion de transport AN-12 et un hélicoptère MI-8 ont été déployés pour retrouver l'équipage, qui a échappé au crash. Le bombardier TU-95, surnommé «l'ours», est un appareil stratégique à quatre moteurs. Il a été introduit dans les effectifs de combat de l'armée soviétique en 1956 et devrait continuer à voler avec l'aviation russe jusqu'en 2040. Il peut transporter jusqu'à 12 000 kg de missiles, ainsi que des charges nucélaires.

Auteur: Телеканал ЗВЕЗДА

C'est la seconde catastrophe que le ministre Russe de la Défense, Sergueï Choïgou, affronte en une semaine. Après l'effondrement d'un bâtiment militaire en Sibérie qui a fait 23 morts, lundi 13 juillet, c'est le crash d'un appareil de combat aérien stratégique : un bombardier TU-95, qui vient perturber son agenda.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix