Mort d'un jeune palestinien, une ONG dévoile une vidéo qui accable l'armée israélienne

Heurts quotidiens entre l'armée israélienne et des jeunes palestiniens© Abed Omar Qusini Source: Reuters
Heurts quotidiens entre l'armée israélienne et des jeunes palestiniens

Une organisation de défense des droits de l'homme a rendu publique une vidéo montrant un officier de l'armée israélienne abattant de plusieurs balles dans le dos un jeune palestinien. Des images qui viennent contredire la version officielle.

Ces images, prises à partir d'une caméra de vidéosurveillance, mettent à mal la position de l'armée israélienne selon laquelle le militaire avait tiré car il aurait été face à un «danger imminent». 

Le 3 juillet dernier, Mohammed Kasbeh, 17 ans, a été tué par un officier israélien après que la voiture blindée de ce dernier ait été touchée par une jet de pierres. Selon le communiqué officiel, le haut gradé aurait craint un danger mortel pour ses soldats et lui-même et aurait mis en œuvre la procédure standard pour «la neutralisation des suspects». Des tirs de sommation en l'air auraient également eu lieu, toujours selon ce communiqué.

En savoir plus: Un adolescent palestinien abattu d'une balle dans le dos alors qu'il tentait de fuir

Pourtant dans cette vidéo, on voit distinctement un homme courir en direction d'un véhicule, jetter quelque chose, puis s'enfuir rapidement. Le véhicule s'arrête aussitôt et deux hommes en sortent pour poursuivre le jeune palestinien. La suite se passe alors hors du champ de la caméra. Cependant des témoins ont affirmé à B'Tselem que l'officier avait tiré sur Mohammed Kasbeh à une distance de dix mètres, puis était reparti sans appeler les secours.

L'organisation israélienne B'Tselem, qui dénonce régulièrement les exactions de l'IDF (l'armée israélienne) dans les Territoires occupés, estime que ce comportement constitue une violation flagrante du code militaire israélien qui impose qu'une assistance médicale appropriée soit rendue à une personne blessée.

Pour l'ONG, «se sentir en danger ne suffit pas à justifier quelque action que ce soit». L'organisation ajoute que cette bavure illustre «ce qui maintenant est une pratique courante dans la plupart des incidents au cours desquels des soldats tuent des Palestiniens désarmés en Cisjordanie». 

B'Tselem a précisé avoir envoyé la vidéo à l'Unité des enquêtes de la police militaire (MPIU). Cependant, précise l'organisation, «il est fort douteux que le MPIU puisse mener une enquête effective et impartiale».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales