Moscou : Washington veut conserver des armes nucléaires en Europe en cas de conflit avec la Russie

Deux bombardiers F-15ESource: Reuters
Deux bombardiers F-15E

D’après le ministère russe de la Défense, le récent essai de la bombe nucléaire par les Etats-Unis vise à perfectionner son application par les avions de chasse de l’OTAN déployés en Europe.

Le vice-ministre de la Défense russe Anatoli Antonov a fustigé lundi à Moscou l’essai nucléaire de Washington, le qualifiant d’«irresponsable» et «ouvertement provocateur».

«Il s’avère que, sous le prétexte de la soi-disant fameuse menace russe, les Etats-Unis non seulement augmentent leur potentiel militaire et l’activité des pays de l’OTAN aux frontières occidentales de la Russie, mais renouvèlent également leur arsenal nucléaire», a déclaré le responsable.

Selon Antonov, le ministère russe de la Défense ne peut pas exclure la possibilité que les Américains conduisent des essais nucléaires pour examiner sa possible utilisation par les bombardiers de l’OTAN en Europe.

«Une des particularités de cet essai était l’utilisation de l’avion de combat F-15E. Cela donne le fondement pour supposer que l’essai a visé à examiner le scénario de l’utilisation de la bombe par les bombardiers de l’OTAN déployés en Europe», a dit Antonov.

Le 9 juillet, les Forces aériennes américaines ont testé une version «sûre» de la bombe nucléaire B61-12 (sans ogive) sur le site de Tonopah au Nevada. Selon Don Cook, administrateur-adjoint pour les programmes de la Défense de l'Administration nationale de la sûreté nucléaire, cet essai démontre l’engagement des Etats-Unis pour conserver cette bombe nucléaire B61 et sert de garantie envers ses alliés.

Les militaires américains ont annoncé planifier deux autres essais de la même bombe avant la fin de l’année.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales