De l'Extrême-Orient à la Crimée, les musulmans russes célèbrent l'Aïd El-Kébir (IMAGES)

De l'Extrême-Orient à la Crimée, les musulmans russes célèbrent l'Aïd El-Kébir (IMAGES)© Maksim Bogodvid Source: Sputnik
Des musulmans rassemblés pour une prière à Kazan

Des milliers musulmans de toute la Russie ont pris part aux célébrations de la fête de l'Aïd El-Kébir, une date des plus importantes dans le calendrier musulman, qui coïncide cette année avec la rentrée scolaire.

En Russie, c'est traditionnellement à Moscou que les célébrations de l'Aïd El-Kébir, la principale fête musulmane, sont les plus importantes. Cette année, plus de 200 000 personnes ont assisté aux festivités dans la capitale russe.

Source: Sputnik
Des musulmans dans le centre de Moscou, le 1 septembre 2017

Le plus grand rassemblement a été observé dans le centre-ville de la capitale, près de la Grande mosquée de Moscou.

D'autres arrondissements moscovites, comme on peut le voir sur les images diffusées par les médias russes, ont aussi vu converger vers eux une foule de fidèles impressionnante.

Près de 4 500 agents de sécurité ont été mobilisés à Moscou pour assurer la sécurité pendant cette matinée festive. Aucun incident n'a été rapporté, d'après l'agence RIA Novosti.

© Ilia Pitalev Source: Sputnik
Aïd El-Kébir à Moscou

Le matin du 1er septembre, Vladimir Poutine a adressé ses félicitations aux musulmans pratiquant qui clèbrent l'Aïd El-Kébir. Son message a été publié sur le site officiel du Kremlin.

Au total, 2 035 villes et villages russes ont accueilli, d'après des données officielles, des festivités à l'occasion de la fête musulmane.

Source: Sputnik
La prière à l'occasion de l'Aïd El-Kébir à Novossibirsk

A Saint-Pétersbourg, des centaines de musulmans se sont rassemblés près de la principale mosquée de la ville.

Toutes les rues voisines et même un parc situé à proximité ont été pris d'assaut par les croyants, ce qui a causé des perturbations de la circulation routière.

Dans la république majoritairement musulmane du Tatarstan, la prière dans l'une des plus vieilles et belles mosquées de la ville de Kazan s'est tenue en présence du président Roustam Minnikhanov.

Lire aussi : Pour la prière de l'Aïd, Bachar el-Assad se rend à Qara, libérée de Daesh (IMAGES)

Source: Sputnik
Une mosquée Koul-Charif à Kazan, le jour du 1er septembre

Dans cette région russe, tout comme dans les républiques de Bachkirie, d'Adyguée, de Tchétchénie et dans les autres républiques du Caucase du Nord majoritairement musulmanes, ce 1er septembre était un jour férié.

Source: Sputnik
Des festivités à Oust-Djegouta, dans la république russe de Karatchaïévo-Tcherkessie

Ces régions ont préparé des festivités particulièrement fastueuses à l'occasion de cette fête.

Source: Sputnik
Les prières dans la Grande mosquée de Grozny, en Tchétchénie

La «Journée du savoir»

Cette année, l'Aïd El-Kébir est tombé le même jour que la rentrée scolaire, célébrée en Russie comme la «Journée du savoir». Dans certaines régions, telles que la république d'Ingouchie, les autorités ont décidé d'ajourner les célébrations de la «Journée du savoir» qui consiste traditionnellement en une petite fête organisée dans toutes les écoles.

Source: Sputnik
Une fête de la Journée du savoir dans une école de Moscou

Lire aussi : Russie : arrestation de deux membres de Daesh prévoyant un attentat à Moscou le 1er septembre

Les origines de la fête

Le nom même de l'Aïd el-Kébir, la fête du sacrifice, fait référence au prophète Ibrahim (Abraham dans les religions chrétiennes et hébraïque) et à l'une de ses visions. Un ange lui avait en effet transmis l’ordre d’Allah de sacrifier son fils. Leur foi étant mise à l'épreuve, le père et le fils avaient accepté de satisfaire à l'exigence de leur dieu. Mais, alors qu'Ibrahim s'apprêtait à égorger son fils, Allah était intervenu pour le remplacer par un bélier.

Selon le rite, les musulmans doivent sacrifier un mouton, une vache ou une autre pièce de bétail pour commémorer ce geste de soumission d’Ibrahim à Allah. La viande est ensuite partagée entre les proches, les amis et les pauvres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.