Le commandant de la 7e flotte de l'US Navy démis après la collision meurtrière d'un destroyer

- Avec AFP

Le commandant de la 7e flotte de l'US Navy démis après la collision meurtrière d'un destroyer© ROSLAN RAHMAN / AFP
L'amiral Scott Swift

Le vice-amiral Joseph Aucoin a été relevé de ses fonctions après la collision entre un destroyer et un pétrolier au large de Singapour. Une pause opérationnelle a été décrétée par l'US Navy alors que dix marins américains sont portés disparus.

Un responsable de la défense américaine a annoncé le 22 août que le commandant de la 7e flotte de l'US Navy allait être relevé de ses fonctions.

La décision de démettre le vice-amiral Joseph Aucoin de son poste au Japon est prise alors que la Navy a décidé de mener une enquête après la collision qui s'est produite le 21 août entre le destroyer lance-missiles USS John S. McCain et un pétrolier battant pavillon du Liberia dans le détroit de Singapour.

Outre les dix marins américains disparus, cinq ont été légèrement blessés. Des restes humains, pour l'heure non identifiés, ont été localisés dans le navire accidenté.

C'est la deuxième collision impliquant un navire de guerre américain en deux mois et le quatrième accident dans le Pacifique depuis le début de l'année.

Le 17 juin, sept marins avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald, appartenant également à la 7e flotte, et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka.

Ces incidents ont soulevé des questions sur une éventuelle surexploitation des matériels de l'US Navy en Asie.

Des restes humains localisés

Une importante opération de secours mobilisant des navires et des avions de trois pays (Singapour, Malaisie, Etats-Unis) a été lancée. Les plongeurs ont localisé des restes humains dans les compartiments inondés du navire accidenté, selon l'amiral Scott Swift, commandant de la Flotte américaine du Pacifique.

Le chef des opérations de la marine américaine, l'amiral John Richardson, avait annoncé le 21 août une «pause opérationnelle» de toutes les flottes de l'US Navy dans le monde entier afin de passer en revue les procédures de sécurité et les règles de base.

Par ailleurs, le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a promis une enquête approfondie du Pentagone sur les derniers accidents impliquant la marine américaine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»