Bonbon tueur aux Philippines : 1 350 écoliers hospitalisés

Les écoliers philippins avaient tous consommé le même produit, provenant du membre camion.© Erik De Castro Source: Reuters
Les écoliers philippins avaient tous consommé le même produit, provenant du membre camion.

Des écoliers et collégiens philippins ont été soignés dans les hôpitaux de neuf villes de la province de Surigao del Sur après avoir ressentis des douleurs multiples.

Ils se sont plaints de maux d'estomac, de diarrhées, de vomissements et de maux de têtes. Le dénominateur commun : ils avaient tous consommé des bonbons au durian, un fruit très prisé dans le sud-est asiatique. Les friandises avaient toutes été vendues, depuis une camionnette, par un groupe d'hommes et de femmes qui avaient parcouru 300km dans la journée pour distribuer leurs produits.

Une enquête de la police est en cours. Le but : déterminer si les friandises étaient périmées ou si un produit toxique y a volontairement été ajouté, ce que les vendeurs nient systématiquement. Des suspicions liées à leur comportement suscitent néanmoins des interrogations au sein des autorités locales : «les suspects avaient l'intention de vendre leur marchandise uniquement à des écoliers. Ils ont parcouru neuf villes en un jour», explique le gouverneur de la province, Johnny Pimentel. D'après lui, la police tenterait de comprendre pourquoi les vendeurs ont parcouru 300km depuis leur région d'origine pour vendre ces bonbons à des enfants.

La province de Surigao del Sur est le principal producteur de durian du pays. Ce fruit, dont l'odeur est difficilement supportable, est très prisé aux Philippines. Il est utilisé dans de très nombreux produits de consommation courante, notamment alimentaire, tels que les confiseries, mais aussi les glaces et le café.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales