Molenbeek : la police fait feu sur un véhicule en fuite, un «déséquilibré» arrêté

Une course-poursuite se soldant par une fusillade a eu lieu à Bruxelles, impliquant un Rwandais qui a prétendu transporter des explosifs. Le procureur a affirmé que l'homme était un «déséquilibré» tenant des propos incohérents.

Le quartier de la gare Ouest de Molenbeek à Bruxelles a été évacué après une course-poursuite qui a contraint la police à tirer des coups de feu. Les agents des forces de l'ordre ont visé les pneus du véhicule pour arrêter le fuyard qui avait brûlé un feu rouge.

Le conducteur du véhicule suspect avait précédemment emboutit un véhicule de police après avoir grillé un feu rouge. Après son interpellation, il a déclaré qu'il transportait des explosifs, a fait savoir le porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ouest.

Même si les autorités doutent de la véracité de cette affirmation, par précaution, les services de police ont procédé à l'évacuation de la zone. Les démineurs déployés sur place n'ont trouvé aucune trace d'explosif dans le véhicule.

Le conducteur du véhicule est ressortissant rwandais né en 1981, qui a résidé en Belgique jusqu'en 2009 avant de s'installer en Allemagne. D'après le parquet de Bruxelles, il aurait tenu des propos incohérents lors de son interrogatoire. La motivation terroriste n'est pas avérée, toujours selon le procureur. 

Lire aussi : Attaque à Bruxelles : le suspect avait des sympathies pour le groupe Etat islamique



Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.