Vladimir Poutine en visite officielle en Abkhazie

Vladimir Poutine en visite officielle en Abkhazie© Alexeï Droujinine Source: Sputnik
Vladimir Poutine et son homologue abkhaze Raoul Hadjimba à Pitsounda, en Abkhazie

Le président russe rencontre son homologue abkhaze pour évoquer les perspectives de coopération bilatérale dans les domaines militaire et économique. La Russie a reconnu en 2008 l’indépendance de l’Abkhazie vis-à-vis de la Géorgie.

Vladimir Poutine effectue ce 8 août une visite officielle dans la république d’Abkhazie, ont annoncé les agences russes en s'appuyant sur des déclarations de l’administration du président abkhaze, Raoul Hadjimba. Il s’agit de la première visite du président russe dans ce pays depuis 2013.

«Nous sommes des garants solides de la sécurité et de l’indépendance de l’Abkhazie. Je suis certain que cela ne changera pas», a déclaré le président russe avant sa rencontre avec son homologue abkhaze, cité par RIA Novosti. Il a expliqué que les deux chefs d’Etats allaient discuter du développement économique de l’Abkhazie, ainsi que de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la sécurité.

Le déplacement de Vladimir Poutine a lieu alors que l'OTAN et la Géorgie procèdent à des exercices militaires conjoints entr le 30 juillet et le 12 août près de la capitale géorgienne, Tbilissi.

Cette visite intervient aussi à une date hautement symbolique. C'est le 8 août 2008 que les troupes géorgiennes ont attaqué l'Ossétie du Sud, une autre république autoproclamée du Caucase, en tirant des roquettes depuis des complexes Grad sur sa capitale, Tskhinval. L’Ossétie du Sud faisait alors partie de la Géorgie, malgré la proclamation de son indépendance en 1991 qui n'avait été reconnue par aucun Etat à l’époque.

Dmitri Medvedev, président russe à cette époque, avait ordonné à ses troupes de défendre les civils et les casques bleus russes présents dans la région. Après cinq jours de combats, les troupes géorgiennes furent chassées d'Ossétie du Sud. L’assaut géorgien aura fait environ 1 600 victimes civiles.

L’Abkhazie, qui avait proclamé son indépendance en 1994 est également intervenue dans le conflit dans le cadre de l’accord de coopération conclu au sein de la Communauté des Etats non reconnus, qui inclut également la Transnistrie et le Haut-Karabagh.

Le 26 août 2008, la Russie a reconnu la souveraineté de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, suivie par d’autres pays comme le Venezuela ou le Nicaragua. Des troupes russes sont stationnées dans le pays conformément à l’accord de coopération militaire conclu en 2014 entre Moscou et l'Abkhazie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.