Syrie : un journaliste travaillant pour RT meurt sous les bombes de Daesh à Homs

Syrie : un journaliste travaillant pour RT meurt sous les bombes de Daesh à Homs© Capture d'écran Facebook@Khaled G. Alkhateb
Khaled Alkhateb

Khaled Alkhateb, un journaliste travaillant pour RT Arabic a été tué dans un bombardement perpétré par Daesh dans la région de Homs en Syrie. Le cameraman qui l'accompagnait a également été blessé.

Alors qu'il couvrait la bataille qui fait rage entre le gouvernement syrien et Daesh dans la région de Homs, le correspondant de RT Arabic, Khaled Alkhateb, 25 ans, a trouvé la mort, le 30 juillet, dans un bombardement effectué par le groupe terroriste.

Sur son compte Facebook, sa dernière localisation date de 8h du matin à Al-Sukhnah, accompagnée du commentaire «Oh mon Dieu».

Muutaz Yaqoub, le caméraman de RT qui travaillait avec lui a également été touché lors du bombardement. Légèrement blessé, il a été transporté à l'hôpital de Homs.

«RT déplore la perte de son correspondant Khaled al-Khateb qui a été tué ce dimanche 30 juillet alors qu'il couvrait l'opération de l'armée syrienne contre le groupe terroriste Daesh près de Soukhna dans les zones orientales de la province de Homs», a écrit la chaîne dans un communiqué publié sur son site en arabe. Le journaliste a été victime d'«une blessure fatale lorsqu'un tir des terroristes de Daesh a visé une position de l'armée syrienne», poursuit le communiqué.

La rédactrice en chef de RT, Margarita Simonyan, a déclaré dans un communiqué qu'il s'agissait d'«une nouvelle très triste pour nous tous». Elle a fait part de ses condoléances à la famille et aux proches de Khaled Alkhateb, assurant que RT ferait tout pour aider sa famille dans ces circonstances dramatiques.

Le dernier reportage réalisé par Khaled Alkhateb concernait les frappes de la coalition sur Raqqa. Il avait interrogé des réfugiés qui racontaient l'horreur vécue dans ce fief de l'Etat islamique, et notamment les nombreux bombardements ayant parfois pour cible des écoles.

Lire aussi : Dans les rues dévastées de Raqqa, des chiens mangent de la chair humaine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.