«Je veux juste partir» : une adolescente allemande en prison en Irak regrette d'avoir rejoint Daesh

«Je veux juste partir» : une adolescente allemande en prison en Irak regrette d'avoir rejoint Daesh
Illustration ©Thaier Al-Sudani/Reuters

Une adolescente allemande, en détention en Irak à la suite de la chute de Mossoul voudrait bien rentrer maintenant en Allemagne. Elle était partie de son propre chef rejoindre Daesh en Irak et s'était mariée à un djihadiste tchétchène.

«Je veux juste partir d'ici, quitter la guerre, toutes ses armes, tout ce vacarme», a imploré Linda W, une adolescente allemande de 16 ans, citée par un journaliste allemand de la chaîne NDR qui a pu l'interviewer dans la prison militaire où elle est toujours emprisonnée.

La jeune fille, originaire de la petite ville de Saxe Pulsnitz, avait été portée disparue en 2016 après s'être convertie à l'Islam. A la suite de la reconquête de Mossoul, proclamée le 9 juillet dernier, les forces spéciales irakiennes l'ont arrêtée comme étant membre de Daesh. Selon l'agence AP, elle aurait été identifiée comme un membre de la police islamique de Daesh. «Nous ne savons pas où elle a résidé l'année passée, qui elle a contacté, ce qu'elle a fait», a fait savoir Lorenz Haase, procureur allemand de Dresde saisi de l'affaire, qui a ajouté : «Nous devons le déterminer assez vite, afin de savoir si elle a commis un crime ou non.»

Les autorités allemandes avaient perdu la trace de l'adolescente au-delà d'Istanbul, en Turquie. Entre temps, Linda W., qui est partie de son plein gré d'Allemagne pour rejoindre la branche irakienne de l'organisation terroriste, s'est mariée à un combattant tchétchène. Détenue dans une prison près de la capitale Bagdad, l'adolescente bénéficie de l'assistance de l'ambassade allemande en Irak. Selon des officiels irakiens cités par l'agence AP, trois autres jeunes femmes allemandes faisant partie de Daesh seraient également en détention dans la même prison.

Lire aussi : Irak : HRW dénonce les tortures de l'armée sur des personnes soupçonnées de soutenir Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.