Le gouvernement hongrois met fin à la campagne contre Soros avant la venue de Netanyahou

- Avec AFP

Le gouvernement hongrois met fin à la campagne contre Soros avant la venue de Netanyahou Source: Reuters
La campagne d'affichage hongroise visant George Soros

Le gouvernement hongrois a annoncé qu'il mettrait fin le 15 juillet à sa campagne d'affichage visant le milliardaire américain George Soros et considérée par des organisations juives comme susceptible d'attiser des sentiments antisémites.

Le gouvernement hongrois a annoncé dans un communiqué du 12 juillet que la campagne nationale d'affichage controversée visant George Soros dans le pays prendrait fin le 15 juillet. La campagne aurait «accompli son but» d'après ce document. 

Selon une source non identifiée du parti Fidesz de Viktor Orban citée par un site internet d'information hongrois, le gouvernement voudrait éviter tout embarras avant la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le 18 juillet.

Néanmoins, le ministère israélien des Affaires étrangères s'était refusé à condamner cette campagne d'affichage, assurant que le milliardaire juif d'origine hongroise «discrédit[ait] les gouvernements élus démocratiquement en Israël en finançant des organisations qui diffament l'Etat juif et lui nient le droit de se défendre».

Le 11 juillet, George Soros s'était dit «bouleversé» par une «campagne délibérée de désinformation» du gouvernement hongrois, utilisant selon lui «l'imagerie antisémite».

Le gouvernement de Viktor Orban avait refusé d'annuler la campagne, invoquant son devoir de défendre la patrie. Il a accusé le «milliardaire spéculateur» de vouloir utiliser sa fortune et les associations qu'il soutient pour «installer un million de migrants» en Hongrie et dans l'Union européenne.

Viktor Orban avait également appelé les juifs hongrois à l'aider à lutter contre l'immigration illégale qui, selon lui, «importe l'antisémitisme» en Europe.

Lire aussi : Ministre hongrois : «Ce n'est pas à Soros de décider quel gouvernement doit diriger la Hongrie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.