Un Australien paiera la pension du retraité grec photographié en larmes sur le seuil d’une banque

Capture d'écran de Facebook
Capture d'écran de Facebook

Un retraité grec en sanglots sur le pavé devant une banque est devenu l’un des symboles des souffrances du peuple grec. Un homme d’affaires australien, dont le père avait étudié avec ce retraité, a vu la photo et a décidé de lui venir en aide.

Giorgos Chatzifotiadis, 77 ans, a été photographié complètement désespéré, affalé sur un trottoir dans la ville de Thessaloniki. Il sanglotait car il n’avait pas pu retirer 120 euros après avoir néanmoins tenté sa chance dans quatre banques. Deux policiers l’on ont aidé à se relever. Cet ancien mineur a déclaré qu’il ne pouvait pas voir son pays dans une telle détresse. «C’est pourquoi, je me sens si abattu, plus pour mon pays que pour mes problèmes personnels», rapporte l’AFP. «Je vois que mes concitoyens demandent quelques centimes pour acheter du pain. Je vois de plus en plus de suicides. Je suis une personne sensible», a expliqué cet aîné grec en larmes.

Ces photos très fortes ont fait le tour du monde et ont rencontré un écho à l’autre bout de la planète. Un homme d’affaires australien d’origine grecque, James Koufos, les a vues et s’est aperçu que l’homme sur les photos était un ancien copain de collège de son père. James Koufos est à la tête de Gap Finance à Sydney et en lançant des avis sur Facebook, il a fait savoir qu’il était prêt à lui payer sa retraite aussi longtemps qu’il le faudrait. «J’appelle tous mes amis sur Facebook à nous aider à retrouver cet homme, même des journalistes ou quelqu’un qui peut avoir des liens dans les médias», a-t-il posté.

I urge all my Facebook friends to please help us track this man even the journalists who wrote this or anyone out there...

Posted by James Koufos on dimanche 5 juillet 2015

James Koufos a promis de verser sa retraite à Giorgos Chatzifotiadis : «Gap Finance et moi, nous paierons la pension de l’homme pour les 12 mois à venir et aussi longtemps qu’il le faudra. 170 euros par semaine ? Nous lui en donnerons 250. Je ne permettrai pas à un Grec, un homme fier et travailleur, de mourir de faim».

L’histoire finit bien pour cet homme. L’homme d’affaires australien a retrouvé Giorgos Chatzifotiadis. D’après ses dires, il a communiqué avec le retraité grec et part ce samedi à sa rencontre. James Koufos veut aider l’ancien copain de son père, parce ce dernier l’aurait voulu. C’est lui qui lui a laissé un héritage conséquent. De plus, les internautes ont donné environ près de 5 000 euros après le post de James Koufos sur Facebook.

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales