Donald Tusk : «ne pas trouver un accord avec la Grèce serait nuisible à tout le monde»

Le président du Conseil de l'Europe Donald Tusk Source: Reuters
Le président du Conseil de l'Europe Donald Tusk

Un échec des négociations avec Athènes aurait des répercussions négatives sur tout le monde a estimé Donald Tusk, président du Conseil européen.

«Si les pourparlers échouent, toutes les parties seront perdantes. Cela aura de graves conséquences pour l’économie de la Grèce, mais cela affectera aussi tous les pays de la zone euro», a déclaré Donald Tusk. Il a souligné qu'il ne fallait se faire aucune illusions à ce propos.


Pour le président du Conseil, toutes les parties sont responsables de la crise et doivent trouver une résolution ensemble.

Lors de la même réunion, le premier ministre grec Alexis Tsipras a promis de faire des propositions concrètes dans les 48 heures.

«Je voudrais aussi faire comprendre que les propositions du gouvernement grec à propos du financement de ses obligations et de la restructuration de ses dettes ne représentera pas une change importante pour les contribuables européens», a-t-il dit.

«Soyons honnêtes, les prêts accordés à la Grèce n’ont pas bénéficié aux Grecs. Ils ont servis à renflouer des banques grecques et européennes», a-t-il ajouté.

Il a aussi indiqué que son pays avait besoin d’une solution qui lui permette de voir «la lumière au bout du tunnel», en ajoutant que la Grèce était attachée aux réformes.

«Nous allons poursuivre les réformes, nous voulons un accord avec nos partenaires européens, mais un accord qui aide réellement la Grèce à surmonter la crise».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales