Allemagne : démantèlement d'une vaste plateforme de pédopornographie

- Avec AFP

Allemagne : démantèlement d'une vaste plateforme de pédopornographie © Carlos Barria Source: Reuters
Photo d'illustration

Une plateforme internet de pédopornographie, également utilisée pour entrer en contact avec des enfants qui ont été abusés, a été mise hors service et plusieurs de ses responsables présumés ont été arrêtés, selon le parquet général de Francfort.

«Le parquet général et la police criminelle ont arrêté au cours des cinq dernières semaines plusieurs responsables présumés et membres d'une grande plateforme de pédopornographie sur le "darknet" et ont déconnecté la plateforme baptisée "Elysium"», a fait savoir le parquet général de Francfort dans un communiqué.

Le «darknet» correspond à une partie obscure d'internet, non référencée sur les moteurs de recherche et utilisant des protocoles spécifiques pour différents trafics et la pédopornographie.

Cette plateforme, en service depuis fin 2016, rassemblait plus de 87 000 membres et servait à l'échange à travers le monde de pornographie infantile ainsi qu'à l'organisation de rencontres avec des enfants, victimes d'abus sexuels, selon le parquet de Francfort.

«Les images et vidéos échangées comportaient des enregistrements d'abus sexuels les plus graves d'enfants, et également de bébés», poursuit la justice allemande.

Après plusieurs mois d'enquête, un homme de 39 ans originaire de la circonscription de Limburg-Weilburg, au nord de Francfort, a été identifié comme l'administrateur présumé de la plateforme. Il a été arrêté mi-juin après que le serveur de la plateforme a été retrouvé à son domicile.

D'autres responsables et membres de cette plateforme, accusés de diffusion de pédopornographie et d'abus sexuels graves sur des enfants, ont été identifiés en Allemagne et à l'étranger. D'autres arrestations ont eu lieu, principalement en Allemagne et en Autriche.

Lire aussi : 30 employés de l’Education nationale radiés pour pédophilie en 2016

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.