L'Allemagne confrontée une menace terroriste islamiste constante, selon le chef des renseignements

L'Allemagne confrontée une menace terroriste islamiste constante, selon le chef des renseignements© Fabian Bimmer Source: Reuters

Le patron du service de renseignement BfV a présenté un rapport annuel sur les menaces extrémistes pesant sur l'Allemagne. Le haut responsable a tiré la sonnette d'alarme, prévenant que le pays pouvait être attaqué à tout moment.

«Nous devons nous attendre à de nouvelles attaques [menées] par des individus ou des groupes terroristes», a déclaré le 4 juillet le responsable du service de renseignement allemand intérieur BfV, Hans-Georg Maassen, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre allemand de l'Intérieur.

«Le terrorisme islamiste est le plus grand défi auquel le BfV doit faire face», a-t-il ajouté. Selon lui, les djihadistes ont réussi à mener cinq attaques terroristes en Allemagne au cours de l'année 2016, tandis que les forces de sécurité ont réussi à déjouer sept autres tentatives d'attaques.

Le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a également souligné que les autorités allemandes surveillaient actuellement quelque 680 islamistes susceptibles de passer à l'acte. Le chef du BfV a quant à lui estimé à environ 930 le nombre de djihadistes partis d'Allemagne pour combattre en Syrie ou en Irak et 145 d'entre eux auraient perdu la vie.

24 400 islamistes en Allemagne, selon le BfV

Le rapport annuel du BfV, consacré aux menaces pesant sur la sûreté de l'Etat, a été présenté durant la conférence de presse du 4 juillet. Selon ce document, l'Allemagne compterait environ 24 400 islamistes sur son sol, dont près de 10 000 salafistes, adeptes d'un islam sunnite ultra-rigoriste.

«Les attaques [terroristes] ont étayé le scénario de la menace [que] l'Etat islamique [fait peser sur] l'Allemagne. Daesh peut être tenu comme responsable de l'ensemble des attaques [djihadistes] organisées en Allemagne en 2016», peut-on lire dans ce document. Un peu plus loin, les auteurs du document précisent :  «L'Allemagne est [une cible prioritaire] du terrorisme islamiste. Des incidents terroristes sont possibles à tout moment en Allemagne.»

Les auteurs du rapport ont par ailleurs classé les attaques perpétrées en Allemagne pendant l'année 2016 dans une catégorie intitulée «phénomène de djihad individuel» et qui correspond aux attentats commis par des individus ou des «micro-groupes». En outre, le BfV a pointé du doigt l'utilisation des réseaux sociaux par les filières de recrutement djihadiste et la possibilité pour des terroristes de se fondre dans la masse des migrants. 

Ne se focalisant pas uniquement sur le danger de l'islamisme radical, les auteurs du document ont également analysé les activités de groupes d'extrême-gauche et d'extrême-droite, notant par exemple une augmentation des agressions à caractère xénophobe. 

L'Allemagne a été secouée en 2016 par une vague d’attentats. En juillet 2016, par exemple, un réfugié syrien avait fait exploser une bombe à l'entrée d'un festival musical dans la ville d’Ansbach, blessant 12 personnes. En décembre 2016, également, un demandeur d’asile tunisien avait commis un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël de Berlin, faisant 12 morts. Ces deux attentats avaient été revendiqués par l'organisation terroriste Daesh. 

Lire aussi : Allemagne : la moitié des djihadistes de retour au pays toujours loyaux envers leur cause

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.