Echec du lancement de la fusée chinoise Longue Marche-5 à cause d'une «anomalie» (VIDEO)

Echec du lancement de la fusée chinoise Longue Marche-5 à cause d'une «anomalie» (VIDEO) Source: Reuters
Fusée Longue-Marche 5

En raison d'une anomalie non encore identifiée, la fusée Longue Marche-5, grâce à laquelle Pékin comptait mettre en orbite un satellite de communications, a raté sa mission malgré un décollage apparemment réussi.

La Chine a annoncé dimanche 2 juillet l'échec d'une mission spatiale destinée à mettre en orbite un satellite de communications, peu après le décollage de sa fusée Longue Marche-5 Y2, un faux-pas dans l'ambitieux programme aérospatial mené à marche accélérée par Pékin.

La fusée, deuxième lanceur lourd de la Chine, avait décollé à 19h23 heure locale depuis le centre spatial de Wenchang sur l'île méridionale de Hainan, selon des images diffusées par la télévision d'Etat CCTV, sur lesquelles on voyait Longue Marche-5 Y2 s'élever dans le ciel crépusculaire avec à sa suite une longue traînée de flammes et de fumée.

Mais des anomalies sont survenues dans le pilotage de la fusée, et la mission de lancement a échoué, a fait savoir peu après 12h GMT l'agence Chine nouvelle, assurant qu'une enquête serait menée ultérieurement pour analyser les raisons du dysfonctionnement. Aucune autre précision n'était disponible.

Fusée capable de transporter jusqu'à 25 tonnes, Longue Marche-5 Y2 avait décollé avec son bord le satellite de communications expérimental Shijian-18 (7,5 tonnes), qu'elle était censée placer en orbite.

La Chine avait déjà fait décoller avec succès, en novembre 2016, depuis la même base de Wenchang, une première fusée Longue Marche-5. Cette fois, l'échec de ce lancement vient porter une ombre à l'ambitieux programme spatial chinois, dont le budget est estimé à plus d'un milliard d'euros par an.

Lire aussi : La Russie lance avec succès une fusée Proton transportant un satellite américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.