Ukraine : cyberattaque massive contre des banques, des entreprises, un aéroport et le gouvernement

Ukraine : cyberattaque massive contre des banques, des entreprises, un aéroport et le gouvernement
Message d'erreur sur les ordinateurs dans un bâtiment du gouvernement ukrainien, le 27 juin

Victimes d'une attaque au rançongiciel, de nombreux secteurs ont été perturbés en Ukraine. Certaines banques ont été contraintes de limiter leurs services, alors que dans un bâtiment du gouvernement, plus aucun ordinateur n'était utilisable.

En Ukraine, une cyberattaque de grande ampleur a visé le 27 juin des banques, des entreprises, des aéroports et des ordinateurs du gouvernement, provoquant de nombreux dysfonctionnements.

«Les ordinateurs ne fonctionnent pas dans le bâtiment du gouvernement», ont déclaré les autorités de Kiev à l'agence de presse Interfax-Ukraine. Le vice Premier ministre Pavel Rozenko a posté sur son compte Facebook une photo montrant le message qui apparaissait sur tous les ordinateurs du ministère.

A cause de cette attaque, les passagers du métro de Kiev ne pouvaient en outre pas payer leurs titres de transport en carte bancaire et des banques ukrainiennes devaient cesser certains des services proposés à leurs clients.

«La Banque nationale d'Ukraine a signalé aux banques et aux autres agents du marché financier une attaque informatique externe menée aujourd'hui contre les sites des banques ukrainiennes et d'entreprises publiques et commerciales», selon un communiqué de la banque centrale d'Ukraine (NBU).

A la suite de ces attaques, les banques éprouvent des difficultés à prendre en charge leurs clients et faire des opérations bancaires, selon la NBU. Plusieurs banques ont confirmé une attaque informatique contre leurs services. La banque Oschadbank a ainsi écrit dans un communiqué «être contrainte de recourir à des services limités pour ses clients».

Le réseau informatique local de l'aéroport international de Kiev a également été touché. Sur son site web, il était par exemple impossible de consulter les heures d'arrivée et de départ des vols. En revanche, les systèmes de navigation étaient toujours opérationnels et aucun retard n'a été constaté, selon les responsables de l'aéroport.

L'entreprise de logistique ukrainienne Novaïa Potchta, qui est elle aussi temporairement dans l'incapacité de fournir des services à ses clients a affirmé que cette attaque avait utilisé le virus Petya.A, un rançongiciel. Quant au PDG de la société de télévision et de radio Lux, il a déclaré que la chaîne Channel 24 avait été touchée par l'attaque, précisant capture d'écran à l'appui, qu'une rançon de 300 dollars payable en Bitcoin était demandée. L'origine de l'attaque informatique est à l'heure actuelle toujours inconnue.

Durant la même après-midi, plusieurs grands groupes internationaux en Europe occidentale et en Inde ont également été victimes d'attaques informatiques. 

Lire aussi : Le géant russe du pétrole Rosneft victime d'une cyber-attaque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.