A Anvers, 189 personnes seraient «réellement dangereuses», selon le maire de la ville

A Anvers, 189 personnes seraient «réellement dangereuses», selon le maire de la ville© Eric Vidal Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Les pouvoirs publics d'Anvers en Belgique auraient recensés près de 560 individus radicalisés ou comportant un risque de radicalisation selon Bart De Wever, le maire de la ville. Parmi ces personnes, 189 sont jugées «vraiment dangereuses».

Au cours d'une interview donnée à la télévision néerlandophone Een TV, le magistrat a estimé qu'environ un habitant sur 1 000 de la commune représentait une menace terroriste potentielle. Ces individus ne se trouvent cependant pas tous actuellement en ville.

«Il y a 189 personnes réellement dangereuses. Parmi elles, 67 se trouvent en Syrie, 16 sont rentrées à Anvers, et 20 veulent partir de Syrie pour la Belgique», a détaillé Bart De Wever. Selon lui, il y aurait 60 individus «dont les mouvements sont surveillés de près».

Il a ajouté qu'un groupe de 350 personnes sur 557 était «proche du milieu salafiste», branche radicale de l'islam qui prône une pratique rigoriste des textes religieux. 

Le maire s'est par ailleurs enorgueilli de sa politique de surveillance du salafisme à Anvers depuis quatre ans, là ou d'autres responsables belges avaient rejeté ces préoccupations. Il a cependant admis que sa politique était limitée par son manque de moyens et qu'il n'avait pas le pouvoir de protéger sa ville d'attaques venant de l'extérieur. «Je ne peux pas empêcher quelqu'un qui viendrait par le train de Molenbeek ou en bus de Marseille d'attaquer la communauté juive», a-t-il confessé. 

La ville belge de Molenbeek a en outre encore tristement fait parler d'elle en juin 2017 après l'attentat à la bombe raté de Bruxelles perpétré par un de ses habitants.

Lire aussi : Attaque à Bruxelles : le suspect avait des sympathies pour le groupe Etat islamique

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix