Youtube promeut une vidéo sur les réfugiés qui déchaîne les internautes

Youtube promeut une vidéo sur les réfugiés qui déchaîne les internautes© Capture d'écran Youtube@Spotlight
#MoreThanARefugee, la vidéo que Youtube à mis en avant sur sa plateforme a déplu à de nombreux internautes

Engagé dans une campagne en faveur des réfugiés, Youtube et l'ONG International rescue comittee ont réalisé une vidéo pour améliorer leur image auprès du public. Devenue virale, elle fait l'objet de commentaires assassins des internautes.

Une vidéo Youtube, créée par l'International rescue comittee (IRC) – une ONG qui vient en aide aux réfugiés – en association avec la plateforme de partage est rapidement devenue virale, mais pas dans le sens souhaité.

Dans la séquence de deux minutes intitulée #MoreThanARefugee (Plus qu'un réfugié), des personnes confient à sept Youtubeur leurs histoires, leurs difficultés et leurs aspirations depuis qu'ils vivent dans leurs pays d'adoption.

En ligne depuis le 20 juin, la vidéo a déjà été vue plus de sept millions de fois, mais son ratio «j'aime/j'aime pas» est catastrophique : plus de 260 000 personnes ont exprimé leur désapprobation contre 100 000 enthousiastes seulement.

Auteur: Youtube Spotlight

Et les commentaires sont particulièrement assassins. Les internautes reprochent notamment à Youtube de faire de l'idéologie. «Voilà l'objectif des mondialistes : manipuler les émotions pour détruire l'Europe», estime un utilisateur, parmi les commentaires les mieux notés. «Cette vidéo ne montre pas la réalité», juge encore l'un d'eux, alors qu'un autre estime qu'elle ne montre qu'«une facette de la réalité».

Le fil de discussion est en outre rempli de commentaires dénonçant la censure de Youtube, qui «efface au fur et à mesure les commentaires les plus populaires», en désaccord manifeste avec l'objet de la vidéo. «Vous pouvez supprimer les commentaires mais vous ne supprimerez jamais la vérité», prévient un internaute alors qu'un autre pense que tôt ou tard, la section qui leur est dévolue «sera supprimée».

Lire aussi : Pour lutter contre la «désinformation» sur internet, Israël lance le «Dôme de fer de la vérité»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.