Parlement de Londres : la police arrête un individu armé d'un couteau (VIDEO)

Parlement de Londres :  la police arrête un individu armé d'un couteau (VIDEO)
Illustration ©Neil Hall / Reuters

La police est intervenue à Westminster ce 16 juin 2017 alertée par des cris. Un suspect, âgé d'une trentaine d'années, a été rapidement appréhendé. L'homme était en possession d'une arme blanche.

Le parlement britannique a été bouclé vers 12h10, ce 16 juin 2017. La police est intervenue et a procédé à l'arrestation d'un individu en possession d'une arme blanche. Un reporter de l'agence Reuters a pu observer que plusieurs véhicules de police avaient convergé en urgence vers les clôtures de Westminster.

Selon le quotidien Dailymail, les forces de l'ordre sont intervenues après avoir entendu le cri : «couteau ! couteau ! couteau !». Un porte-parole de la police britannique a confirmé l'arrestation d'un individu d'une trentaine d'années. L'incident n'aurait toutefois pas de lien avec le terrorisme.

Ben Glaze, journaliste pour le Daily Mirror, rapporte que la police a collecté des objets sur le sol autour du suspect.

L'incident s'est produit à quelques mètres de l'endroit où l'officier de police Keith Palmer avait été poignardé en mars dernier. Le trafic routier dans les environs de l'enceinte parlementaire n'a toutefois pas été interrompu, rapporte Reuters.

La sécurité autour du parlement a été sérieusement renforcée depuis que, le 22 mars 2017, Khalid Masood a foncé en voiture sur la foule sur le pont de Westminster, avant de tuer à coups de couteau le policier en faction devant le parlement. Au total cinq personnes avaient trouvé la mort dans l'attaque et l'assaillant avait été abattu.

Depuis Londres a été frappé par un nouvel attentat. Le 3 juin, trois jeunes hommes ont percuté des piétons à bord d'une camionnette sur le pont de London Bridge, avant d'agresser des passants avec des couteaux autour du marché de Borough Market, où ils ont été abattus par la police. L'attentat a fait huit morts et 48 blessés selon un bilan encore provisoire qui comptabilise deux disparus.

Lire aussi : Attentat de Londres : la police publie les images des fausses ceintures explosives des terroristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.