Incendie d'un grand immeuble à Londres, plusieurs morts

Une tour habitée de l'ouest de Londres est dévorée par les flammes depuis le petit matin. Selon un correspondant de RT sur place, plusieurs personnes seraient bloquées à l'intérieur. Des morts sont à déplorer.

Un incendie s'est déclenché dans la Grenfell Tower, grand immeuble d'habitation de North Kensington, un quartier de l'ouest de Londres. Le feu a commencé vers 1h (heure locale) au quatrième étage à cause d'un réfrigérateur défaillant, selon le correspondant de RT Eisa Ali, qui s'est rendu sur place. Selon certains médias britanniques, le feu se serait déclenché à cause de travaux en cours à l'extérieur du bâtiment.

Toujours selon le correspondant de RT, plusieurs personnes se trouvaient à l'intérieur de l'édifice au moment de l'incident. Sur une vidéo publiée par l'agence Ruptly, on peut nettement voir un homme en train d'ouvrir une fenêtre à un des étages supérieurs.

Près de 200 pompiers et au moins 45 véhicules ont été mobilisés pour combattre l'incendie, selon le service des pompiers de Londres.

Quelques heures après le début de l'incendie, l'immeuble était toujours en proie au flammes et une épaisse colonne de fumée s'élevait dans le ciel de Londres.

Au moins 50 personnes ont été transportées vers des hôpitaux dans le cadre des opérations de secours, ont fait savoir les services hospitaliers de Londres. La police londonienne a déclaré que plusieurs personnes avaient été intoxiquées par les fumées.

Au lendemain du sinistre, la police de Londres a confirmé qu'au moins 17 personnes étaient mortes dans l'incendie. «Nous sommes encore à un stade précoce, et nous nous attendons à ce que ce chiffre se fasse plus important», a annoncé Scotland Yard. 

«De nombreuses personnes sont [également] portées disparues» , a déclaré le maire de la capitale britannique Sadiq Khan.

Plusieurs habitants ont été évacués pendant la nuit, selon l'agence Reuters. Un témoin oculaire cité par l'agence, a assuré que la totalité des habitants n'avaient pu échapper aux flammes.

Lire aussi : Un incendie imprévisible : une bonbonne de propane explose et brûle le visage d’un pompier (VIDEO)

Selon les informations d'Eisa Ali, le bâtiment de 120 appartements, datant de 1974, devait depuis longtemps être mis aux normes et des résidents avaient déjà exprimés des préoccupations concernant l'état de l'immeuble en 2016.

Lire aussi : Des dizaines de blessés, dont 10 enfants, dans l'incendie d’un centre d’accueil de réfugiés à Brême

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.