Dans le coma, un étudiant américain condamné aux travaux forcés libéré de Corée du Nord

- Avec AFP

Dans le coma, un étudiant américain condamné aux travaux forcés libéré de Corée du Nord Source: Reuters
Otto Warmbier s’était effondré en larmes lors de son procès

Un étudiant américain, Otto Warmbier, condamné à 15 années de travaux forcés par la Corée du Nord pour avoir volé une affiche dans un hôtel, a été libéré. Le jeune homme serait dans un état de santé préoccupant.

«Otto Warmbier est en route vers les Etats-Unis où il retrouvera sa famille», a fait savoir Rex Tillerson, chef de la diplomatie américaine, dans un communiqué.

Joseph Yun, collaborateur du secrétaire d'Etat américain, a voyagé jusqu'à la capitale nord-coréenne Pyongyang sur un avion militaire médical accompagné de plusieurs docteurs.  

Selon les parents du jeune étudiant, leur fils est dans le coma. «Nous voulons que le monde sache comment notre fils a été brutalisé et terrorisé par ce régime de parias», ont déclaré Fred et Cindy Warmbier à l'agence de presse AP avant de se dire heureux que leur enfant «soit enfin avec les gens qui l'aime». 

Il est attendu dans la soirée du 13 juin à Cincinnati, dans l'Ohio.

Selon le Washington Post, Otto Warmbier, 22 ans, se trouve dans le coma depuis plus d'un an, après avoir contracté un cas de botulisme et fait l'objet d'une évacuation médicale de son lieu de détention.

Le chef de la diplomatie américaine s'est refusé à commenter l'état de santé du jeune Américain «par respect pour lui et pour sa famille».

D’autres cas similaires

Rex Tillerson a également précisé que lui et son équipe travaillait à la libération de trois autres ressortissants américains détenus en Corée du Nord.

Otto Warmbier avait été condamné à 15 ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne, en mars 2016, après avoir avoué avoir volé une affiche ornée d'un slogan politique dans un hôtel de Pyongyang où il était hébergé dans le cadre d'un voyage organisé en janvier 2016.

Il avait été accusé par Pyongyang «d'activités hostiles» et de complot contre l'unité de la Corée du Nord, le tout avec «la connivence tacite du gouvernement américain et sous son contrôle». 

Lors de son procès, Otto Warmbier avait expliqué avoir volé l'affiche dans le cadre d'un pari qui lui aurait valu d'obtenir une voiture d'un montant de 10 000 dollars (8 921 euros). 

Lire aussi : Un américano-coréen détenu en Corée du Nord avoue avoir tenté de voler des secrets militaires

La diplomatie américaine avait exhorté la Corée du Nord à le gracier, jugeant cette condamnation excessivement dure et accusant Pyongyang d'utiliser l'étudiant comme un pion dans le cadre d'un chantage politique.

Cette libération coïncide avec l'arrivée en Corée du Nord de l'ex-star américaine du basketball Dennis Rodman, qui entame une nouvelle visite controversée auprès de son «ami pour la vie», le dirigeant Kim Jong-un.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.