Une frappe de la coalition menée par les Etats-Unis aurait tué 14 civils à Raqqa

Une frappe de la coalition menée par les Etats-Unis aurait tué 14 civils à Raqqa© Rodi Said Source: Reuters
Des banlieues de Raqqa

Un nouveau raid de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a fait des morts et des blessés parmi les civils dans la ville de Raqqa, selon l’agence de presse SANA.

Des avions de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ont mené le 8 juin un raid dans le quartier de Mafraq Jazra, dans la ville de Raqqa, selon l’agence de presse syrienne SANA. La frappe aurait fait 14 morts parmi les civils et, d’après l’AFP, le bilan pourrait encore s'alourdir, des dizaines de personnes ayant été blessées.

Les 14 victimes présumées de ce nouveau bombardement viennent un peu plus aggraver l'étendue des «dommages collatéraux» des attaques de la coalition menée par Washington. Le commandement de cette dernière avait reconnu le 2 juin avoir «tué par erreur» au moins 484 civils en Syrie et en Irak, depuis le début de son intervention, en août 2014. Mais ce chiffre pourrait être fortement sous-estimé. Ainsi, l’ONG britannique Airwars, gérée par des journalistes qui analysent les frappes de la coalition contre Daesh, estime qu’au moins 3 817 civils ont perdu la vie sous ses bombes sur cette période.

L’aviation de la coalition internationale a également effectué le 8 juin une troisième frappe aérienne sur les forces pro-gouvernementales en Syrie dans la ville d’Al-Tanaf. Ryan Dillon, porte-parole de l’opération américaine Inherent Resolve, menée dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis en Irak et en Syrie, a déclaré que le raid avait été mené à cause de la menace que les forces alliées au gouvernement syrien constituaient pour la coalition.

Lire aussi : Les Etats-Unis frappent à nouveau des forces pro-gouvernementales en Syrie et abattent un drone

La coalition dirigée par les Etats-Unis livre un soutien aérien aux Forces démocratiques syriennes participants à la libération de Raqqa, bastion de Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.