Législatives au Royaume-Uni : Boris Johnson consulte une voyante et s'en mord les doigts (VIDEO)

Législatives au Royaume-Uni : Boris Johnson consulte une voyante et s'en mord les doigts (VIDEO)
Boris Johnson, ministre des Affaires étrangères britannique, photo ©SCOTT HEPPELL / AFP

En campagne sur le terrain, le médiatique ex-maire de Londres et ministre des Affaires étrangères britannique a voulu faire de l'humour en demandant à une diseuse de bonne aventure de prédire l'issue du scrutin du 8 mai 2017. Mais tout a un prix.

«Vous nous prenez nos retraites, nos droits et vous me demandez quelque chose gratuitement ?» Madam Velma, diseuse de bonne aventure, a fraîchement reçu Boris Johnson, ex-maire de Londres et ministre des Affaires étrangères britannique. Ce dernier, en campagne sur le terrain le 7 juin, s'est risqué à demander à une voyante de prédire le résultat des élections législatives anticipées déclenchées par le Premier ministre Theresa May, et ce devant une caméra de la chaîne ITV. 

«Je ne vous dirai rien gratuitement», lance encore la voyante, sur le seuil de son échoppe, embarrassant Boris Johnson, forcé de rire jaune.

Parmi les mesures proposées par Theresa May, celle prévoyant de faire payer aux retraités les frais de maison de retraite à hauteur de la valeur de leur habitation principale, avec un plafond de 100 000 livres, a fait beaucoup de dégâts dans l'opinion publique. Devant le tollé, le Premier ministre a dû d'ailleurs, en pleine campagne électorale, renier cette proposition, surnommée «dementia tax», taxe de démence en anglais.

Quelque 47 millions de Britanniques sont appelés à participer aux élections législatives ce 8 juin, déclenchées trois ans avant le terme de la législature par Theresa May. Celle-ci espère ainsi obtenir une majorité renforcée pour négocier le Brexit avec les 27. A la suite d'une campagne marquée par plusieurs faux-pas ainsi que les attentats de Manchester et de Londres, l'avance dans les sondages des conservateurs sur les travaillistes s'est considérablement réduite, rendant l'issue du scrutin plus incertaine.

Lire aussi : «La guerre contre le terrorisme ne fonctionne pas» : Theresa May sous le feu des critiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»