Quand Microsoft «paye» les internautes pour utiliser son moteur de recherche Bing

Quand Microsoft «paye» les internautes pour utiliser son moteur de recherche Bing© Brian Snyder Source: Reuters

Pour tenter de reprendre des utilisateurs à son principal rival Google, le géant Microsoft a instauré au Royaume-Uni un système de cumul de points qui permet aux internautes de remporter des cadeaux lorsqu'ils utilisent son moteur de recherche Bing.

C'est la dernière tentative de Microsoft, et sans doute la plus désespérée jusqu'à présent, de persuader les utilisateurs de Google de se tourner vers le moteur de recherche Bing.

Le géant de l'informatique proposera aux internautes britanniques de créer un compte Microsoft. Une fois l'inscription faite, les internautes pourront cumuler (en utilisant Bing) des points qui leur permettront de remporter divers cadeaux.

Le fonctionnement est très simple. Chaque recherche Bing effectuée par un internaute lui rapportera trois points. Ce chiffre sera doublé s'il utilise le navigateur Edge, la réponse de Microsoft à Google Chrome.

Les utilisateurs de «niveau 1» pourront gagner jusqu'à 60 points par jour, simplement en faisant dix recherches. S'ils atteignent 500 points par mois, ils passeront au «niveau 2», ce qui leur permettra de cumuler jusqu'à 150 points pas jour – encore plus s'ils prennent le temps de répondre à des quizz. De plus, chaque livre sterling qu'un internaute dépensera sur les plateformes en ligne de Microsoft, Windows et Xbox lui rapportera un point supplémentaire.

Tous ces points seront échangeables contre des cadeaux. Ainsi, avec 6 000 points, un internaute pourra obtenir une adhésion Xbox Live Gold d'une valeur de 9,99 livres (environ 11,50 euros). Avec 9 500 points, il aura accès à un mois d'abonnement à la plateforme de musique en streaming Groove Music Pass, qui équivaut en moyenne 8,99 livres (environ 10,50 euros). Pour un accès d'un an complet, il faudra avoir 110 000 points sur son compte Microsoft.

Bing, anciennement Live Search, Windows Live Search et MSN Search, est un moteur de recherche élaboré par la société Microsoft. Il a été rendu public le 1er juin 2009. Son lancement avait pour but de remettre en cause la suprématie de Google, numéro 1 absolu du secteur.

Fait intéressant, à l'époque de son lancement, des rumeurs journalistiques avaient rapporté que le nom «Bing» était en réalité un acronyme signifiant «Bing Is Not Google» (Bing, ce n'est pas Google) ou encore «Best Is Not Google» (Le meilleur, ce n'est pas Google).

Lire aussi : Quand Google vous déconseille d'aller sur la page... Google

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.