«Make the planet great again» : l'anglais d'Emmanuel Macron ne plaît pas à tout le monde

«Make the planet great again» : l'anglais d'Emmanuel Macron ne plaît pas à tout le monde
Emmanuel Macron prend la parole le 1er juin 2017 afin de déplorer le retrait des Etats-Unis des Accords de Paris, photo ©LCI / AFP

Après l'annonce du retrait des Accords de Paris par Donald Trump, la réponse d'Emmanuel Macron, d'abord en français puis doublée en anglais a suscité des réactions contrastées dans la classe politique ainsi que sur les réseaux.

«Make the planet great again» : le coup de communication est une réussite. En parodiant le slogan de campagne de Donald Trump de 2016, «Make America great again», Emmanuel Macron a marqué un point, la presse louant dans la foulée son anglais. Mais en France, un président abandonnant la langue de Molière pour celle de Shakespeare, afin de répéter le même discours, ne pouvait que susciter une petite polémique.

Sur le plateau de Public Sénat, ce 2 juin,  le secrétaire général du Front national Nicolas Bay n'a pas caché son indignation. «Il y a quelque chose de choquant [...] dans l'attitude d'Emmanuel Macron de s'exprimer en anglais depuis l'Elysée», s'est-il insurgé. «Tous les médias américains l'ont repris», coupe alors le journaliste, avant que le député européen ne reprenne : «On est en pleine ingérence et en pleine leçon de morale.»

En revanche, l'écologiste Cécile Duflot ne cache pas son enthousiasme pour la pique d'Emmanuel Macron, allant jusqu'à s'en féliciter en anglais.

Il faut dire que la petite phrase d'Emmanuel Macron est devenue virale sur les réseaux, accompagnée même d'un visuel spécialement créé pour l'occasion et retweeté plus de 117 000 fois. Soit plus que le «Make America great again» de Donald Trump posté une énième fois sur Twitter le 1er juin 2017, comme le relève un internaute, heureux de cette victoire.

Tandis que d'autres déplorent ce qu'ils considèrent comme une défaite de la langue française.

Un autre relève que lors du sommet du G7, le 27 mai dernier, Emmanuel Macron jugeait le président américain ouvert à la discussion au sujet du changement climatique.

Lire aussi : Le monde s'indigne de la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.