Le fondateur de l'organe de presse de Daesh aurait été tué dans une frappe aérienne de la coalition

Le fondateur de l'organe de presse de Daesh aurait été tué dans une frappe aérienne de la coalition Source: Reuters
Avion de la coalition américaine survolant la Syrie

Rayan Meshaal, créateur d'Amaq, l'agence de presse de l'Etat islamique, aurait été tué dans une attaque aérienne conduite par la coalition menée par les Etats-Unis, selon une déclaration de son frère publiée sur Facebook.

Selon un message publié par son frère sur Facebook, le fondateur de l'organe de presse de l'Etat islamique, Rayan Meshaal, a été tué par une frappe aérienne conduite par la coalition dirigée par les Etats-Unis dans la province syrienne de Deir ez-Zor. 

«Je suis heureux de vous annoncer le martyre de mon frère aîné Baraa Kadek, connu sous le nom de Rayan Meshaal, dans une frappe aérienne de la coalition», a écrit son frère sur Facebook. Selon ses affirmations, Rayan Meshaal et sa fille ont été tués alors qu'ils se trouvaient chez eux, dans la ville d'al-Mayadin. La nouvelle a rapidement été reprise par différents membres de l'opposition syrienne sur les réseaux sociaux.

Rayan Meshaal était avant tout connu pour être le fondateur d'Amaq, l'organe de presse de l'Etat islamique, par la voix duquel nombre d'attentats terroristes dans le monde ont été revendiqués. Fondée en 2014, cette agence relaie les communications officielles de l'Etat islamique, ainsi que des prêches ou des informations relatives aux combats en cours. 

Pour l'instant, la mort de ce haut responsable de l'Etat islamique n'a pas encore été confirmée par des sources officielles. Néanmoins, l'information a été relayée par Rita Katz, la directrice de l'ONG SITE, spécialisée dans la surveillance des réseaux djihadistes – un écho qui appuie la vraisemblance de cette information. 

Lire aussi : Des navires russes lancent quatre missiles de croisière sur les positions de Daesh près de Palmyre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.