Caracas : cocktails Molotov et barricades illustrent les tensions entre l’opposition et la police

- Avec AFP

Caracas : cocktails Molotov et barricades illustrent les tensions entre l’opposition et la police© Carlos Barria Source: Reuters

Des milliers d'opposants au gouvernement vénézuélien ont manifesté le 27 mai à Caracas en faveur de la liberté d'expression et pour le départ du président Nicolas Maduro, dix ans après la fermeture d'une chaîne emblématique proche de l'opposition.

Pour marquer 10 ans depuis la fermeture de RCTV, principale chaîne télévisée du Venezuela, des groupes de jeunes au visage masqué ont manifesté à Caracas, la capitale. Les protestataires ont bloqué l'autoroute avec des camions auxquels ils avaient mis le feu et qui dégageaient une épaisse fumée noire qui se mêlait au nuage grisâtre des gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre au moment de disperser le rassemblement.

Des manifestants ont répliqué avec des jets de pierre et des cocktails Molotov.

RCTV avait été fermée en 2007, sous la présidence d'Hugo Chavez, prédécesseur et mentor de l'actuel chef de l'Etat.

Selon le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP), la fermeture de RCTV en 2007 a ouvert la voie à une «politique de censure et d'autocensure» au sein des médias.

Cette décision fut un «grand coup portée à la liberté d'expression», a déclaré Julio Borges, le président du Parlement, seul des trois piliers du pouvoir contrôlé par l'opposition.

Les antichavistes (du nom du défunt ex-président Hugo Chavez, 1999-2013) manifestent presque tous les jours depuis le 1er avril dans un climat de violence qui a déjà coûté la vie à 58 personnes, selon le dernier bilan du parquet.

Lire aussi : Gaz lacrymogène et canons à eau au Venezuela : les images de la violence devenue hors de contrôle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales