Une vidéo de l'arrestation d'un enfant pour mendicité fait polémique en Russie

Une vidéo de l'arrestation d'un enfant pour mendicité fait polémique en Russie Source: Sputnik

L’arrestation d’un mineur dans le centre de Moscou a été publiée sur les réseaux sociaux et a provoqué un tollé. L'enfant aurait été en train de mendier, chose interdite pour les mineurs en Russie. La police a entamé une enquête préliminaire.

L’histoire d’Oscar Mironov, âgé de 10 ans, a bouleversé le net russe. Le 26 mai, une vidéo choquante a été publiée sur Facebook.

Le garçon était en train de réciter le monologue d'Hamlet à haute voix dans la rue Vozdvizhenka, située dans le centre de la capitale russe quand les policiers l’ont arrêté pour mendicité, ce qui constitue un délit en Russie. L’enfant s’est effaré et a commencé à pleurer et hurler de toutes ses forces. Une femme, qui s’est révélée être sa belle-mère, a tenté d’expliquer aux policiers que l’enfant n’était pas seul mais ils l’ont emmené au poste de police. La belle-mère l’a suivi. Tout le processus a été filmé.

Le père de l’enfant est arrivé au poste de police où il a expliqué aux policiers que son fils lisait des textes pour travailler ses talents d’acteur tandis que sa belle-mère était assise sur un banc et lisait un livre. Il a précisé qu’en récitant des textes littéraires ou poétiques  dans la rue, son fils essayait de surmonter ses complexes.

Quelques jours auparavant, un journaliste du quotidien russe Moskovski Komsomolets avait d’ailleurs publié une vidéo de lui en train de réciter par cœur le célèbre monologue d’Hamlet «To Be Or Not To Be» dans une rue piétonne très fréquentée. Il avait précisé que certains passants lui donnaient des pièces de monnaie mais qu’il ne faisait pas la manche.

Le Comité d’enquête de Moscou a fait savoir qu’il enquêterait sur les agissements des policiers et des parents. La police de Moscou a aussi annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire, dont les résultats seront rendus publics.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales