Israël célèbre les 50 ans de la prise de la Vieille ville de Jérusalem dans un climat tendu (VIDEO)

Israël célèbre les 50 ans de la prise de la Vieille ville de Jérusalem dans un climat tendu (VIDEO)© AHMAD GHARABLI Source: AFP
Un policier israélien repousse un Palestinien à Jérusalem, le 24 mai

L'esplanade des Mosquées et ses alentours ont été le théâtre de nombreux incidents, le jour de l'anniversaire de la prise de la Vieille ville par Israël, entre prières illégales d'activistes juifs et arrestation de gardiens des lieux jordaniens.

De nombreux incidents ont éclaté le 24 mai alors que les Israéliens célébraient la Journée de Jérusalem, qui marque la prise par l'armée israélienne il y a cinquante ans de la Vieille ville, alors sous contrôle jordanien.

Sur l'esplanade des Mosquées, la police israélienne a été contrainte d'expulser dix activistes juifs, d'après l'AFP. Appartenant à un mouvement appelé «Retour sur la montagne», ces militants étaient venus prier sur l'esplanade, ce qui est illégal. Les juifs sont en effet autorisés à visiter le site mais pas à y prier. Le groupe avait clairement fait part de ses intentions sur sa page Facebook : «Il est temps d'appliquer la souveraineté juive totale sur le mont.»

«Cinquante ans après la libération du mont du Temple, la police israélienne se comporte comme un régime jordanien et arrête les juifs qui osent s'incliner sur le site le plus sacré du peuple juif», a-t-il encore commenté sur le réseau social.

La police israélienne a également rapporté un autre incident : un groupe de visiteurs juifs quittant l'esplanade aurait entonné l'hymne national israélien. Des gardiens de la fondation islamique, une organisation basée en Jordanie et qui administre les lieux selon un héritage de l'histoire (bien qu'Israël en contrôle tous les accès), auraient tenté de s'en prendre aux visiteurs, ainsi qu'aux policiers qui les conduisaient vers la sortie, selon la police israélienne.

Des images vidéo montrent des policiers israéliens aux prises avec une personne, que le Times of Israel décrit comme étant un gardien. Selon le média israélien, trois de ces gardiens ont été arrêtés.

Auteur: RT France

Des heurts ont en outre éclaté devant les portes de la Vieille ville entre des militants pro-palestiniens et la police israélienne, après qu'un groupe de plusieurs dizaines de jeunes israéliens tentaient de rejoindre l'esplanade.

Troisième lieu saint de l'islam, l'esplanade est aussi révérée par les juifs comme «le mont du Temple», où se dressait le second temple juif détruit par les Romains en 70. Symbole national et religieux ultime pour les Palestiniens, l'esplanade est au cœur du conflit israélo-palestinien et périodiquement source de tensions. Les Palestiniens craignent que ce qu'ils dénoncent comme un empiétement d'Israël sur le site ne découle sur une prise de contrôle totale. Le gouvernement israélien se défend pour sa part de vouloir remettre en cause le statu quo.

La Vieille ville, où s'étend l'esplanade des Mosquées, se situe à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville prise par l'armée israélienne lors de la guerre des Six Jours en 1967, et annexée en 1980. Une annexion que ne reconnaît pas la communauté internationale, qui considère Jérusalem-Est comme occupée.

Lire aussi : Une centaine de colons israéliens font irruption dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.