La crise touche tout le monde : deux yakuzas arrêtés pour avoir volé de la nourriture

La crise touche tout le monde : deux yakuzas arrêtés pour avoir volé de la nourriture Source: AFP
Mannequin yakuza (image d'illustration)

La presse japonaise a relayé un fait divers étonnant : deux membres du Kobe Yamaguchi-gumi, la troisième organisation mafieuse du pays, ont été pris en flagrant délit de vol à l'étalage dans un supermarché.

Il semblerait que les temps soient durs pour tout le monde : le quotidien Asahi Shimbun vient de révéler que deux yakuzas, membres de la très puissante mafia japonaise, ont été interpellés en avril dernier alors qu'ils s'adonnaient au vol à l'étalage dans un magasin d'alimentation situé dans un centre commercial de la ville de Nagoya.

Les deux hommes, âgés de 52 et 59 ans, appartiennent à un gang récemment formé du nom de Kobe Yamaguchi-gumi. Cette organisation mafieuse, selon la police nippone, serait la troisième plus importante du pays en nombre de membres. Ils ont été appréhendés par la police alors qu'ils tentaient de dérober 198 articles dans ce supermarché, pour une valeur totale d'environ 600 euros. 

Le mode opératoire, loin des scénarios haletants des films de yakuzas, s'apparente plutôt à celui d'une rapine digne de véritables amateurs. Les deux hommes avaient tout simplement enfoui les denrées qu'ils comptaient dérober dans un panier... avant de sortir du magasin sans passer par la caisse. «Il faut bien que le groupe survive», a alors déclaré l'un des deux individus aux policiers.

Le gang du Kobe Yamaguchi-gumi a bénéficié d'une large couverture médiatique lors de sa création en 2015. Il est issu d'une scission au sein du groupe Yamachi-gumi, la plus importante et la plus ancienne organisation criminelle du pays, fondée en 1915. Fort de plus de 6 000 membres, il n'est surpassé en taille que par le Yamachi-gumi lui-même et le Sumiyoshi-kai, basé à Tokyo. Les rivalités entre ces trois groupes pourraient expliquer les difficultés financières qui ont contraint ces deux yakuzas à délaisser le crime pour la petite délinquance.

Lire aussi : Pékin et la mafia chinoise tentent-ils de capitaliser sur la mort de Liu Shaoyo ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales