Manchester : la Secrétaire à l'Intérieur condamne les fuites organisées par les Etats-Unis

Manchester : la Secrétaire à l'Intérieur condamne les fuites organisées par les Etats-Unis© Hannah Mckay Source: Reuters
Le ministre de l'Intérieur britannique Amber Rudd

Amber Rudd a condamné l'attitude des services américains, qui ont révélé à la presse des informations récoltées par le renseignement britannique concernant l'identité du terroriste de Manchester.

Interrogée par la BBC concernant les fuites dans la presse américaine sur l'identité du kamikaze de l'attentat de Manchester, le ministre de l'Intérieur britannique Amber Rudd a déclaré que ces informations, diffusées par des membres du renseignement américains, n'auraient pas dues être ainsi rendues publiques.

Lire aussi : Attentat de Manchester : «En ciblant des enfants, le symbole devient encore plus horrible et fort»

«La police britannique a été très claire sur le fait qu'elle voulait contrôler le flux de l'information afin de protéger l'intégrité opérationnelle, l'élément de surprise. C'est donc irritant quand des informations sont diffusées par d'autres sources et j'ai été très claire avec nos amis pour que cela n'arrive plus jamais», a-t-elle déclarée. 

Amber Rudd a en outre précisé que Salman Abedi était connu des services de renseignement et n'avait «probablement pas agi seul».

Interrogée sur le parcours du terroriste et sur le fait qu'il s'était rendu récemment en Libye, le ministre a déclaré : «Oui, je crois que cela a été confirmé. Quand cette opération sera terminée, nous étudierons son profil et ce qu'il s'est passé, comme il s'est radicalisé et quel soutien il a pu bénéficier.»

A la suite de cet attentat, Amber Rudd a annoncé que 3 800 militaires patrouilleraient dans les rues du Royaume-Uni afin de renforcer la surveillance. 

Lire aussi : Que sait-on de Salman Abedi, le kamikaze de Manchester ?


Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.