Ukraine : Amnesty International dénonce les arrestations pour port de symboles soviétiques

Ukraine : Amnesty International dénonce les arrestations pour port de symboles soviétiques© Stringer Source: Sputnik
Marche du Régiment immortel perturbé à Kiev

En Ukraine, les autorités ont interpellé des personnes qui défilaient lors des célébrations de la victoire contre le nazisme, en raison des symboles soviétiques qu'ils arboraient. Amnesty International a dénoncé des violations de la liberté.

«L’interdiction des symboles liés au parti communiste et au passé soviétique est une violation de la liberté d'expression, et l’arrestation des manifestants pacifiques est une limitation de la liberté de parole et de réunion», a fait savoir le site ukrainien d'Amnesty International, le 9 mai, après les interpellations qui ont suivi les marches célébrant la victoire des Alliés contre le nazisme.

L’ONG de défense des droits de l'homme a également exhorté les autorités ukrainiennes à libérer les manifestants arrêtés.

La réaction de l’Ukraine ne s’est pas fait attendre. Le vice-Premier ministre ukrainien, Viatcheslav Kirilenko, a critiqué la déclaration d’Amnesty international sur son compte de Twitter. «En Ukraine, les symboles nazis et communistes sont interdits. Les défenseurs des droits de l’homme ne le savent pas ?», s’est-il insurgé dans son post.

Le 9 mai, les Ukrainiens célébraient le 72e anniversaire de la Victoire des Alliés sur les nazis. Dans tout le pays, près de 600 000 personnes ont pris part aux cérémonies de commémoration qui ont été perturbées par des militants nationalistes.

La police ukrainienne a arrêté près de 50 personnes dans le cadre de ces marches, parce qu'elles portaient, pour la plupart, des symboles soviétiques comme le drapeau de la Victoire de l'armée rouge, référence à la prise de Berlin par les Soviétiques ou le ruban militaire (jaune et noir, dit de Saint-Georges.

En 2015, l'Ukraine avait adopté une loi de «décommunisation», mettant à égalité les symboles nazis et soviétiques, bannissant du même coup ces derniers.

Lire aussi : L’Ukraine veut interdire le communisme d’ici le 70ème anniversaire de la victoire sur le nazisme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»