Etats-Unis : un tunnel de stockage de déchets radioactifs s'effondre près d'un site nucléaire

Etats-Unis : un tunnel de stockage de déchets radioactifs s'effondre près d'un site nucléaire
Le complexe nucléaire de PUREX dans l'Etat de Washington, photo ©Reuters

Des centaines d'employés du site nucléaire d'Hanford ont été évacués après qu'un tunnel rempli de matériaux contaminés s'est effondré près du site. Le site a produit dès 1943 le plutonium nécessaire aux premières bombes atomiques américaines.

A la suite de l'effondrement d'un tunnel rempli de matériaux contaminés, les employés du Hanford Site plant, à environ 300 kilomètres au sud-ouest de Seattle, dans l'Etat de Washington aux Etats-Unis, ont été évacués et ceux travaillant dans des bâtiments un peu plus éloignés ont reçu une alerte de leurs responsables au petit matin leur demandant de «s'assurer que les ventilations sont fermées» et de «s'abstenir de manger et de boire».

«Il y a des inquiétudes à propos d'un affaissement dans le sol couvrant un tunnel ferré près d'une ancienne installation de produits chimiques», a déclaré le département américain de l'Energie dans un communiqué, ajoutant : «Les tunnels contiennent des substances contaminées.»

Arrivées sur les lieux, les autorités ont pu constater que le sol au-dessus du tunnel de stockage s'était effondré, créant un trou de plus de six mètres par six. L'installation Plutonium Uranium Extraction facility (PUREX) comporte plusieurs tunnels lesquels mesurent plusieurs centaines de mètres de long, et sont recouvert d'1,5 mètre de terre. En raison de la nature radioactive des déchets et des risques d'infiltration, les autorités fédérales ont décidé ont décidé l'évacuation en raison des risques de contamination pour les employés. Pour l'heure, les équipes spécialisée n'ont constaté aucune fuite, mais les recherches continuent.

Le site de Hanford était spécialisé dans la production de plutonium pour des bombes atomiques et d'uranium pour les centrales nucléaires. Depuis 1989, le gouvernement fédéral a entamé le nettoyage de site, que l'Etat de Washington a qualifié de site le plus contaminé de l'hémisphère nord. Fermé en 1987, Hanford a participé à l'effort nucléaire des Etats-Unis, dès 1943, et constitué une des pièces centrales du projet de première bombe atomique, le projet Manhattan. Les tunnels de stockage ont été mis en place et utilisés à partir des années 1950.

Lire aussi : L'ONU s'inquiète d'une menace de guerre nucléaire «au plus haut depuis la guerre froide»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.