Le défilé du Régiment immortel perturbé par des nationalistes à Kiev, un policier blessé (VIDEO)

Le défilé du Régiment immortel perturbé par des nationalistes à Kiev, un policier blessé (VIDEO)© Stringer Source: Sputnik
Marche du Régiment immortel perturbé à Kiev

La journée du 72e anniversaire de la victoire sur les nazis a été ternie à Kiev par des nationalistes. Ils ont jeté des œufs et des fumigènes sur les participants à la marche du Régiment immortel, en blessant au passage un policier.

A Kiev, comme dans de nombreuses autres villes dans l'espace post-soviétique, un défilé en hommage aux victimes de la Seconde Guerre mondiale a eu lieu. Les participants à la marche du Régiment immortel portaient des photos des membres de leur famille qui s’étaient battus lors du conflit. Mais ce défilé a rapidement été l'objet de tensions . Selon la police, des nationalistes ont jeté des œufs, des pommes de terre, des bâtons et des fumigènes sur les participants à la marche, les policiers et les journalistes. L’un des fumigènes a blessé un policier, selon la chaîne de télévision 112 Ukraine.

Les autorités avaient pourtant promis de veiller à empêcher toute provocation, en bloquant notamment le bureau de l’Organisation des nationalistes ukrainiens. Mais cela n'a pas empêché ces derniers de jeter différents objets sur les participants de la marche depuis des fenêtres.

Lire aussi : Régiment immortel à Moscou : «Personne n’est oublié, rien n'est oublié»

Un total de 25 personnes ont été arrêtées à Kiev, dont 24 pour hooliganisme et résistance à la police. Dans l’ensemble du pays, la police a arrêté 45 personnes en réponse aux débordements lors des célébrations du Jour de la Victoire, selon le vice-ministre ukrainien de l’Intérieur, Sergueï Iarovoï.

© Stringer Source: Sputnik

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l’Ukraine faisait partie de l’Union soviétique et luttait contre le nazisme. Près de 1,3 million de militaires soviétiques originaires d'Ukraine ont péri pendant le conflit. Cependant, l’attitude du gouvernement ukrainien envers l'héritage de la Grande Guerre patriotique a beaucoup changé. En avril 2015, Kiev a adopté une loi de «décommunisation» interdisant les symboles soviétiques. Et à quelques jours du 72e anniversaire de la victoire sur les nazis, le procureur général d'Ukraine a ouvert une enquête contre un ancien combattant soviétique de la Seconde Guerre mondiale accusé d'avoir tué, il y a plus de 65 ans, des membres d’un groupe nationaliste ayant collaboré avec l'occupant nazi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales