L'Allemagne aurait accordé l'asile à des militaires turcs de l’OTAN

- Avec AFP

L'Allemagne aurait accordé l'asile à des militaires turcs de l’OTAN © Patrik Stollarz Source: AFP
Des drapeaux allemand et turc

L'Allemagne a accordé l'asile à plusieurs militaires turcs disposant de passeports diplomatiques et à leurs familles ont révélé des médias allemands. Ankara, de son côté, accuse Berlin de protéger des complices du putsch manqué de 2016.

Les autorités allemandes ont fait savoir qu'elles avaient donné une réponse positive aux demandes d’asile de plusieurs ressortissants turcs, selon le quotidien Süddeutsche Zeitung et les chaînes régionales de télévision WDR et NDR. Les rquérants sont notamment des militaires turcs stationnés en Allemagne dans des bases de l'OTAN et ayant été écartés de l'armée turque, selon la même source. Ils disposent généralement de passeports diplomatiques.

Selon des sources de Süddeutsche Zeitung, leBureau fédéral des migrations et des réfugiés de l'Allemagne (Bamf) attendait les résultats du référendum constitutionnel turc, annoncés le 27 avril, pour prendre sa décision sur l’octroi d’asile.

Le référendum du 16 avril ayant accordé plus de pourvoirs au président turc Recep Tayyip Erdogan le Bamf aurait donné le feu vert aux demandes. L’agence n’a néanmoins pas confirmé ces informations et le ministère allemand de l'Intérieur n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette décision.

Depuis le coup d'Etat manqué de juillet 2016 en Turquie, nombre de militaires, diplomates, juges et hauts-fonctionnaires turcs ont demandé à bénéficier du droit d'asile en Allemagne. Avec leurs familles, ils représentent 414 individus, selon des chiffres du ministère allemand de l'Intérieur publiés par les trois médias.

Cette tentative de putsch a conduit le gouvernement du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan à entamer des purges d'ampleur dans tous les secteurs de la société, de l'éducation et la presse à l'armée et la magistrature.

Lire aussi : Des milliers de manifestants contestent les résultats du référendum turc, Erdogan défie l’OSCE

En janvier, le ministère turc de la Défense avait pressé Berlin de rejeter les demandes d'asile formulées par une quarantaine de militaires turcs de l'OTAN. La Turquie réclame aussi l'extradition des putschistes présumés qui auraient trouvé refuge en Allemagne.

Cette situation empoisonne les relations entre les deux pays depuis des mois, si bien que le gouvernement turc est allé jusqu'à accuser l'Allemagne d'héberger des «terroristes». Berlin, de son côté, a critiqué l'ampleur des purges en Turquie. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.