Moscou célèbre le 72e anniversaire de la victoire sur le nazisme par une parade militaire (IMAGES)

Moscou célèbre le 72e anniversaire de la victoire sur le nazisme par une parade militaire (IMAGES) Source: Sputnik

La Russie fête la victoire sur le nazisme et la fin de la Seconde Guerre mondiale. Près de 27 millions de Soviétiques ont trouvé la mort lors de ce conflit. Sur la place Rouge, le président russe a appelé le monde à s'unir contre le terrorisme.

Selon la tradition, les célébrations de l’une des plus grandes fêtes russes, le Jour de la Victoire sur le nazisme, ont commencé le 9 mai par le défilé militaire sur la place Rouge à Moscou.

Source: Sputnik

Des centaines de véhicules militaires, soldats et officiers traversent chaque année la célèbre place moscovite depuis 1965, date du 20e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, appelée Grande Guerre patriotique en Russie. Après la chute de l’URSS, cette tradition avait été brièvement interrompue, avant de reprendre en 1995.

Source: Sputnik

Cette année, comme lors des années précédentes, les spectateurs voient défiler plusieurs centaines de militaires et d'unités de matériel terrestre.

Source: Sputnik

Les organisateurs avaient préparé des innovations pour le 72e anniversaire de la victoire, notamment la participation au défilé des nouveaux complexes militaires destinés à être stationnés dans l'Arctique, dont le système de missiles sol-air de courte portée Tor-M2DT et le système de missiles et de canons Panzir-CA. En outre, 210 femmes soldats ont également pris part à la parade. 

Source: Sputnik

Par ailleurs, les avions et les hélicoptères qui devaient prendre part au défilé sont retournés à leurs bases aériennes de stationnement, le volet aérien de la parade ayant été annulé en raison du mauvais temps. 

Lire aussi : Répétition nocturne de la grande parade du Jour de la Victoire à Moscou

Une fois le défilé militaire achevé, la capitale russe, ainsi que toutes les principales villes russes s’ouvrent à de nombreuses célébrations. En l’honneur du courage des soldats soviétiques, les villes se couvrent de rubans orange et noir, dits «rubans de Saint-Georges». Les habitants se pressent devant la flamme du soldat inconnu pour y déposer des gerbes de fleurs, les anciens combattants se mêlent à la foule qui les salue et les remercie pour leur contribution à la victoire. 

Des centaines de milliers de personnes participent également le 9 mai à la marche du Régiment immortel dans la capitale russe ainsi que dans d'autres villes de Russie, pour commémorer les combattants de la Grande guerre patriotique.

De plus, les autorités organisent dans les parcs et sur les places des concerts où sont entonnés des chants datant des années de la guerre. Selon la tradition, de nombreux feux d’artifice clôtureront en apothéose ces célébrations. 

Vladimir Poutine rappelle les sacrifices des Russes pour la liberté de l'Europe et enjoint à la coopération internationale contre le «terrorisme, l'extrémisme, le néo-nazisme»

Assistant à la parade militaire sur la place Rouge à l'occasion de la célébration du Jour de la Victoire marquant la défaite de l'Allemagne nazie en 1945, le président russe Vladimir Poutine a appelé le monde à s'unir pour combattre le «terrorisme».

Vladimir Poutine a notamment déclaré : «Les leçons de la guerre nous obligent à rester en alerte et les forces armées de la Russie sont capables de repousser toute éventuelle agression.» «Cette tragédie monstrueuse n'a pas été empêchée d'abord parce que l'idéologie criminelle de la supériorité raciale a été tolérée, en raison de la désunion des grands pays», a poursuivi le président russe, ajoutant qu'«il n'y avait et il n'y aura aucune force qui puisse vaincre notre peuple.»

Le chef de l'Etat russe a insisté : «Nous n'oublierons jamais que la liberté de l'Europe et la paix longtemps attendue sur la planète ont été gagnées notamment par nos pères, nos grands-pères et nos arrière-grands-pères.»

«La situation actuelle nous oblige à accroître notre capacité de défense mais pour mener un combat efficace contre le terrorisme, l'extrémisme, le néo-nazisme et les autres menaces, il est nécessaire de consolider la communauté internationale tout entière», a-t-il ajouté, assurant que la Russie était «ouverte à une telle coopération» et que Moscou serait «toujours du côté des forces de paix et de ceux qui choisissent le chemin d'un partenariat d'égal à égal».

Lire aussi : Régiment immortel à Moscou : «Personne n’est oublié, rien n'est oublié»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales