Mariage gay aux USA : une présentatrice de la Fox craint la légalisation de la polygamie

La Maison Blanche s'est habillée des couleurs de l'arc-en-ciel, vendredi 26 juin.© Wikipédia
La Maison Blanche s'est habillée des couleurs de l'arc-en-ciel, vendredi 26 juin.

Martha McCallum, présentatrice d'une émission d'information sur Fox News, a demandé lors d'une interview si la légalisation du mariage gay pouvait mener à celle de la polygamie.

«Imaginons que trois personnes disent : ''nous voulons nous marier. Nous sommes trois, nous nous aimons et nous voulons nous marier. Qu'est-ce qui nous permet d'empêcher ça ?» C'est par ces paroles sujettes à polémique que s'est illustrée la journaliste américaine Martha MacCallum, en direct, pendant l'émission America's Newsroom qu'elle présente. Alors qu'elle faisait l'interview de la juriste Greta Van Susteren, McCallum a émis ce postulat, à propos de la décision de la Cour Suprême de rendre la mariage gay légal sur l'ensemble du territoire américain.

«Je ne sais pas si c'est possible», a répondu Van Susteren. «Il faudra que ça se décide au niveau de la Cour Suprême». Et la juriste d'ajouter, en parlant des juges de la Cour Suprême : «beaucoup de choses ont changé. La culture fait que, pour je ne sais quelle raison, ils ont changé. Ils voient les choses différemment».

Auteur: Funwithknowledge1

La Cour Suprême a légalisé le mariage gay, vendredi 26 juin, en rendant un verdict dans l'affaire Obergefell Contre Hodges. A l'issue des délibérés des juges, il a été décidé que l'égalité maritale devait être effective dans tout le pays.

Une décision qui a créé un fort clivage dans l'opinion américaine. Si les associations LGBT et leurs supporters ont salué un verdict qui correspond à l'opinion de 57% des citoyens américains, les grandes instances conservatrices du pays on regretté ce choix. Parmi celles-ci, le Tea-Party, farouchement opposé au mariage gay, et la chaîne Fow News, qui diffuse America's Newsroom.

La Fox News n'en est pas à sa première gaffe télévisée. Personne n'a oublié les «no-go zones», les zones interdites que la chaîne avait inventées. Dans un série de reportages et de breakings news, la Fox avait raconté à ses téléspectateurs qu'il existait à Paris des zones de non-droit, contrôlées par des extrémistes musulmans, et dans lesquelles les non-musulmans n'avaient pas le droit d'entrer. La fausse information a été rapportée à plusieurs reprises avec cartes de Paris à l'appui. Celles-ci montrait des quartiers tels que Montmartre et la République, surlignés en rouge, couleur signifiant qu'il s'agissait de no-go zones. Une ineptie qui avait fait coulé beaucoup d'encre et qui avait fait beaucoup rire, de ce côté de l'Atlantique, mais qui était néanmoins parvenue à faire passer une intox de taille dans l'opinion américaine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales