La vidéo de l’arrestation musclée d’un des organisateurs présumés de l'attaque de Saint-Pétersbourg

La vidéo de l’arrestation musclée d’un des organisateurs présumés de l'attaque de Saint-Pétersbourg © Capture d'écran du site : www.rt.com
Les services spéciaux russes ont arrêté un deuxième suspect dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Saint-Pétersbourg

Le 19 avril, le frère aîné de l'un des organisateurs présumés de l'attentat meurtrier du métro de Saint-Pétersbourg, incarcéré le 17 avril, a été arrêté, ont annoncé les services spéciaux russes (FSB). L'intervention musclée a été filmée.

«Akram Azimov, né en 1988, a été arrêté le 19 avril» dans un village près de Moscou, a indiqué le FSB dans un communiqué transmis aux agences de presse russes, le même jour.

Auteur: RT France

Il s'agit du «frère aîné de l'organisateur présumé» de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg, Abror Azimov, qui avait été arrêté le 17 avril dans la région de Moscou, avant d'être placé en détention jusqu'au 3 juin, précise le communiqué.

Abror Azimov, un formateur du kamikaze présumé ?

Selon le FSB, Abror Azimov «a formé le terroriste kamikaze Akbarjon Djalilov», l'auteur présumé de l'attentat et qui a été tué dans l'attentat.

Lors de sa comparution devant un tribunal le 18 avril, Abror Azimov a cependant nié être le cerveau de l'attentat, tout en reconnaissant une implication indirecte dans l'attaque.

Son frère Akram «a aidé à transporter de l'argent utilisé pour préparer l'attentat, ainsi qu'à organiser la liaison avec des émissaires d'organisations terroristes internationales», selon le communiqué du FSB.

Quelques jours après l'attentat, la justice avait inculpé pour «terrorisme» et «complicité de terrorisme» huit hommes, dont six ressortissants de pays d'Asie centrale. Six d'entre eux avaient été arrêtés à Saint-Pétersbourg et deux à Moscou.

Les motivations d'Akbarjon Djalilov restent inconnues mais le Comité d'enquête a confié qu'il examinait ses éventuels liens avec le groupe Etat islamique (EI), qui n'a pas revendiqué cette attaque.

Le 3 avril, l'explosion d'un kamikaze dans le métro de la deuxième ville de Russie a fait 14 morts et des dizaines de blessés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.