«L'Afghanistan n'est pas un terrain d'essai pour les armes américaines», s'indigne Hamid Karzaï

«L'Afghanistan n'est pas un terrain d'essai pour les armes américaines», s'indigne Hamid Karzaï © US Army Source: Reuters
La bombe MOAB lors d'un test en 2003
Suivez RT France surTelegram

L'ex-président afghan a vivement condamné la frappe américaine en Afghanistan, dans laquelle une bombe de 10 tonnes a été utilisée pour la première fois.

La plus puissante bombe américaine non-nucléaire, larguée le 13 avril dans l'est de l'Afghanistan contre une position de l'Etat islamique a suscité la colère de l'ex-président afghan Hamid Karzaï, qui a dénoncé cette frappe sur son compte Twitter.

«Je condamne avec force et avec les mots les plus fermes le lancement de l'arme la plus récente, la plus puissante bombe non-nucléaire, sur l'Afghanistan par l'armée américaine», a-t-il déclaré. 

«Ce n'est pas une guerre contre le terrorisme mais la plus inhumaine et la plus brutale utilisation de notre pays comme terrain d'essai de nouvelles et dangereuses armes», a-t-il poursuivi.

«Il revient à nous, Afghans, d'arrêter les Etats-Unis», a-t-il conclu.  

Un porte-parole des Taliban, Zabihullah Mujahid, a lui aussi condamné dans un communiqué ce bombardement des Américains, qui «utilisent l'Afghanistan comme un laboratoire expérimental», soulignant qu'éliminer Daesh était «le travail des Afghans».


Le lanceur d'alerte Edward Snowden a lui souligné que le complexe visé faisait probablement partie d'un complexe de tunnels dont la réalisation avait été à l'époque financée par la CIA afin de soutenir la lutte armée des djihadistes contre l'armée soviétique lors du conflit afghan des années 1980.


Le ministère afghan de la Défense a de son côté annoncé, dans un communiqué, la mort de 36 combattants de l'Etat islamique dans ce bombardement.

De son côté, l'organisation terroriste, a nié, via son organe de propagande Amaq, avoir subi des pertes.

Lire aussi : Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix