Sergueï Lavrov et Rex Tillerson ont évoqué au téléphone la frappe américaine contre la base syrienne

Sergueï Lavrov et Rex Tillerson ont évoqué au téléphone la frappe américaine contre la base syrienne© Sputnik / Reuters
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson

Après l'envoi de 59 missiles Tomahawk sur la base de l'armée syrienne d'Al-Chaayrate par les Etats-Unis, le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué s'être entretenu avec le secrétaire d'Etat américain.

Au cours d'une conversation téléphonique, le 8 avril, Sergueï Lavrov a fait savoir à Rex Tillerson que Moscou jugeait les allégations de Washington, qui accuse l'armée syrienne d'avoir mené une attaque chimique dans la région d'Idleb le 4 avril, «inexactes et non concluantes».

Si Washington assure que le bombardement de la base aérienne syrienne d'Al-Chaayrate, le 7 avril, s'est fait en représailles d'une attaque chimique présumée que les Etats-Unis imputent à l'armée syrienne, le ministre russe des Affaires étrangères a réclamé la tenue d'une enquête impartiale sur cet événement.

Sergueï Lavrov a ajouté que frapper un pays qui lutte «contre le terrorisme fait seulement le jeu du terrorisme».

De son côté, Rex Tillerson avait estimé, la veille du coup de fil, que la réponse de la Russie à la frappe américaine était «très décevante». Il avait également exhorté Moscou à bien réfléchir à son «soutien au régime Assad».

Les deux responsables ont convenu de poursuivre leur discussion sur la question syrienne lors de la visite du secrétaire d'Etat américain dans la capitale russe les 11 et 12 avril. Prévue de longue date, la rencontre sera l'occasion pour ce dernier de s'expliquer sur «les choses étranges qu'ils ont faites», a commenté la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, citée par l'agence Interfax.

Lire aussi : Défense russe : Damas a frappé un entrepôt d'armes chimiques des rebelles dans la province d’Idlib

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage