Le Parlement européen dispense les Ukrainiens de visa, le site de demande de passeport saute

Le Parlement européen dispense les Ukrainiens de visa, le site de demande de passeport saute
Le président ukrainien Petro Porochenko et Donald Tusk, président du Conseil européen en novembre 2016, photo ©EMMANUEL DUNAND / AFP

L'Union européenne a accordé un régime de dispense de visa aux ressortissants ukrainiens. Mais alors qu'il est nécessaire de posséder un passeport biométrique, les candidats se sont rués sur le site de demande de passeport, le mettant hors service.

Le gouvernement pro-européen de Kiev l'attendait depuis longtemps comme un signe de reconnaissance. «L'Ukraine satisfait à tous les critères [permettant] l'exemption des visas», s'est félicité le rapporteur de la loi, Mariya Gabriel. Le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman a pour sa part salué l'initiative.

Le Parlement européen a donc approuvé ce 6 avril la mise en place d'un régime d'exemption de visa pour les voyageurs ukrainiens dans le cadre de courts séjours, au maximum 90 jours sur une période de 180 jours, dans une majorité de pays de l'Union européenne, à l'exception notable du Royaume-Uni, de l'Irlande et de quelques autres pays.

Les Ukrainiens ne pourront toutefois pas séjourner dans l'UE pour des raisons de travail, mais seulement pour «affaires», rendre visite à des proches ou encore pour y faire du tourisme.

Quel que soit leurs motifs, à l'annonce du programme d'exemption de visa, de nombreux Ukrainiens ont pris d'assaut le site officiel permettant de faire les démarches administratives en vue d'obtenir le précieux passeport biométrique. La plateforme n'a pas encaissé l'avalanche de connexions.

Le Parlement européen dispense les Ukrainiens de visa, le site de demande de passeport saute
Capture d'écran du site de demande de passeport ukrainien

La mesure s'inscrit dans le cadre de l'accord d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine. Le traité est entré en vigueur le 1er janvier 2017, mais de façon provisoire, en raison de son rejet par les Pays-Bas, à la suite d'un référendum consultatif organisé le 6 avril 2016. Les Néerlandais s'étaient prononcés à plus de 60% contre l'accord.

Lire aussi : Le FMI débloque un milliard de dollars pour l'Ukraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»