Oups ! Des policiers canadiens diffusent leur conversation «very hot» à toute la ville

Hélicoptère© Chris Wattie Source: Reuters
Hélicoptère

Les habitants de Winnipeg ne sont pas prêts d'oublier cette soirée d'été très «chaude». Deux pilotes d'hélicoptère étourdis ont en effet retransmis par inadvertance leur conversation à toute la ville. Une discussion qui aurait dû rester privée.

Pipes, poils et autres joyeusetés sexuelles : il était 22 heures hier soir, lorsque le ciel de la tranquille commune de Winnipeg au Canada, s'est transformé en film porno grandeur nature !

Deux policiers qui patrouillaient à bord d'un hélicoptère ont en effet tourné par erreur un communateur transformant en quelques secondes les conversations tenues à l'intérieur du cockpit en un programme radiodiffusé par haut-parleurs.

Rien de très grave, nous direz-vous ? Hormis le fait peut-être que ces deux «cops» semblaient d'humeur plutôt coquine.

Brandi Armstrong a par exemple clairement entendu l'un des agents demander à l'autre s'il était d'accord pour lui faire une fellation. L'intéressé a répliqué qu'il n'aimait pas les poils ! «Ma mâchoire a litteralement heurté le sol, j'avais les yeux exorbités», a déclaré cette chaste habitante de Winnipeg, ajoutant que son mari avait également été effaré par la teneur de cette discussion.

Jacob Serebrin, a quant à lui surpris des injures ainsi des références explicites faites à l'argent par les deux policiers, visiblement en très grande forme.

Comme souvent, la twittosphère a servi de caisse de résonnance à cet événement terriblement cocace. Les habitants de Winnipeg ont donc commencé à évoquer les conversations très «hot» de leurs agents en utilisant les hashtags #whoops et #speakerphone.

Natanielle Felicitas a été l'une des premières à pianoter sur son téléphone pour faire part à la planète entière de ce qu'elle entendait depuis son jardin, où elle prenait le frais avec des amis. «Nous nous sommes arrêtés pour écouter et avons été choqués. C'était un moment hilarant et inapproprié à la fois» s'amuse-t-elle «je tweet rarement, mais ce moment semblait trop bizarre de ne pas partager.»

Contrainte de présenter ses excuses aux habitants de la ville, la police de Winnipeg a annoncé qu'une enquête était en cours. Mais heureusement pour ces deux «cops», personne n'a pensé à enregistrer cette émission porno en plein ciel. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales