Moscou accuse Washington de lancer une nouvelle course à l'armement avec son système anti-missile

Moscou accuse Washington de lancer une nouvelle course à l'armement avec son système anti-missile © Peter Andrews Source: Reuters
Un lance-missile sol-air Patriot

L'état-major russe craint que le système de défense anti-missile américain provoque une nouvelle course à l'armement. Il pourrait en effet être en mesure de neutraliser la dissuasion nucléaire russe, de par son implantation en Alaska ou en Pologne.

La tentative des Etats-Unis de prendre l'avantage militaire sur la Russie et la Chine fragilise la sécurité mondiale, selon l'état-major russe. La Russie estime que d'ici à 2020, les Etats-Unis auront 1 000 systèmes anti-missile à leur disposition, mettant ainsi en péril la capacité de dissuasion nucléaire des autres puissances.  

«L'existence du système ABM [anti-missiles balistiques] abaisse le seuil d'utilisation des armes nucléaires, car il donne aux Etats-Unis une impression d'impunité en cas d’emploi d’armes stratégiques offensives, sous protection du "parapluie" ABM», a déclaré Victor Poznikhir, vice-directeur des opérations de l'état-major russe, lors d'une conférence sur le désarmement à Genève. 

«Le bouclier anti-missile est [...] le déclencheur d'une nouvelle course à l'armement», a-t-il prédit. 

Victor Poznikhir a réfuté l'argument américain selon lequel le système anti-missile développé par Washington était incapable d'intercepter les missiles balistiques russes, dans le cas où ceux-ci seraient tirés en masse. Selon lui, le fait que ce système soit déjà capable d'en intercepter quelques-uns laisse penser que ses capacités seront améliorées à l'avenir. Ce renforcement des capacités militaires américaines «réduit les possibilités de négociations sur la réduction nucléaire», a-t-il ajouté.

De plus, la localisation des bases accueillant ces systèmes ABM (Alaska, Roumanie, Pologne...) compromettent d'autant plus les capacités nucléaires russes, a-t-il estimé. 

La Russie développe actuellement sa nouvelle génération de missiles anti-balistiques, les S-500. Les premières batteries seront installées aux alentours de la capitale dans un but défensif. 

Lire aussi : Vision d'apocalypse : des centaines de vidéos d'essais nucléaires atmosphériques déclassifiées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales