Paris convoque l’ambassadrice américaine après les révélations sur l'espionnage par la NSA

Le ministère des Affaires étrangères de la France sur le quai d'Orsay Source: Reuters
Le ministère des Affaires étrangères de la France sur le quai d'Orsay

Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a convoqué l’ambassadrice américaine en France Jane Hartley afin d’obtenir des explications à propos des révélations de Wikileaks sur l’espionnage des trois présidents de la république par la NSA.

En parallèle, une réunion du Conseil convoqué d’urgence par le président François Hollande s’est tenue à Paris dans le but d'«évaluer la nature» de ces informations. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, le Conseil a condamné «des faits inacceptables», et a demandé que les engagements antérieurs de Washington soient «strictement respectés».

Avant cette réunion, le porte-parole du gouvernement français Stéphane Le Foll avait qualifié d’«inacceptable» la pratique de l'espionnage «entre alliés».

«Quand on lutte contre le terrorisme (...), on a du mal à imaginer ou à comprendre ce qui pourrait motiver un pays à espionner ses alliés qui pourtant partagent ses choix stratégiques et approuvent ses positions», a déclaré Le Foll, en notant cependant que ces révélations fesaient suite à un scandale similaire d’il y a un an, lorsque Wikileaks avait révélé que le téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel était sur écoute.

Edwy Plenel, le directeur de Médiapart, premier aux côtés de Libération à avoir révélé les documents de la NSA relevant de l’espionnage de trois présidents français, a estimé que cela ne représente probablement que la pointe de l'iceberg. Il a annoncé que Mediapart comptait publier d’autres documents, qui montreraient que «toute la société française peut se trouver sur écoute», a fait savoir The Local.

Entretemps, Kirk Wiebe, le lanceur d’alerte de ce scandale, a déclaré à RT que ces révélations pouvaient avoir plus d'impact que les scandales précédents en Europe étant donné que la politique étrangère de Paris est plus indépendante.

«La France a un esprit plus indépendant que les autres alliés traditionnels des Etats-Unis en Europe, pour moi en tout cas. Il sera très intéressant de voir si les français sont prêts à agir, et pas seulement de façon uniquement symbolique», a-t-il dit lors d'un entretien avec RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales