Westminster : le renseignement britannique ne savait presque rien du terroriste Khalid Masood

Westminster : le renseignement britannique ne savait presque rien du terroriste Khalid Masood
Le contre-terrorisme ne sait presque rien du parcours de l'auteur de l'attaque du 22 mars 2017 à Londres, photo ©Stefan Wermuth/Reuters

Selon une source proche de l'enquête, le contre-terrorisme avait très peu d'informations, même basiques, sur l'auteur de l'attaque du 22 mars à Londres. Le dernier rapport de police en date mentionnant Khalid Masood remonterait à environ cinq ans.

On ne peut pas dire de Khalid Masood qu'il était très connu des services de police britanniques. Selon une source proche de l'enquête, citée par l'agence Reuters, l'auteur de l'attentat de Westminster était considéré par le renseignement britannique comme un criminel lambda, et donc jugé peu dangereux. Mais c'était avant que le terroriste ne cause la mort de quatre personnes en s'attaquant au Parlement britannique, à Londres.

Dans les premières heures suivant l'attaque, le renseignement n'aurait ainsi eu que très peu d'informations permettant de retracer le parcours de l'individu et de déterminer «comment il en était arrivé là», selon la même source. Sa dernière mention dans un rapport de police remonterait en effet à cinq ans, au moins. Le nom de Khalid Masood, alias Adrian Russel, n'y serait évoqué que de façon incidente et «marginale».

En conséquence, explique la source de Reuters, qui n'a pas souhaité donner de détails quant au rapport rédigé il y a cinq ans, les enquêteurs en sont réduits à partir pratiquement de zéro. Et de commencer par le commencement : reconstituer patiemment le background du tueur, ainsi que son environnement et ses relations.

Pour l'heure, on sait que le terroriste est âgé de 52. Né dans le Kent, au sud-est de l'Angleterre, Khalid Masood aurait été professeur d'anglais. Une fois converti à l'islam, marié et père de famille, il aurait également été connu sous le nom de Khalid Chaudry.

Lire aussi : Un mystérieux message codé posté sur 4Chan semble avoir annoncé le lieu de l'attaque de Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales